Cinéma Paradisio, salle 2

Photo © Ernesto Timor - Cinéma Paradisio, salle 2A l’affiche de cette salle, quelques petits films expérimentaux basés sur des performances photographiques particulièrement riches. Comme pris au piège de ces moments magiques, permis par la générosité des officiant(e)s et la bénédiction de la lumière, je me suis retrouvé au final comblé mais embarrassé. L’embarras du choix. L’envie de restituer ce mouvement, la force propre à l’improvisation, les errements autant que les réussites… bref quelque chose qui déborde de mon « format » habituel de séquences photographiques (telles que visibles dans mon Enfer). Donc le choix de la projection, ce qui autorise à voyager au fil de dizaines voire de centaines d’images, au lieu de poursuivre cette vieille lubie de l’écrémage jusqu’à garder une poignée de clichés élus !

En général, j’ai recours à un montage délibérément minimaliste : je ne cherche pas à donner l’illusion de la vidéo à coups d’images fixes ; même si les vues s’enchaînent à un rythme soutenu, (pas forcément plus rapide que celui des clics du visiteur-zappeur dans une galerie, d’ailleurs !), je laisse le temps d’apprécier l’instant photographique et le cadrage originel des images.
NB : exception à cette règle du « sans effets », le travail réalisé il y a quelques années déjà autour du projet Les limites nous regardent. A retrouver en salle 1 !


Laissez-vous embarquer, plein écran et en HD 1080p de préférence ! Côté son, eh bien ces films sont muets jusqu’à preuve du contraire, je vous suggère donc de lancer votre musique hypnotique préférée en accompagnement…


Invitation à débattre n°1 (2009-2016). 6’20
Avec la participation d’Amélie a.k.a. Freyia. Photographié aux portes de Paris, été 2009, remasterisé aux premiers jours de 2016.
Photos et montage : Ernesto Timor







Invitation à débattre n°2 (2009-2016). 4’45
Avec la participation d’Amélie a.k.a. Freyia. Photographié à Paris, été 2009, remasterisé aux premiers jours de 2016.
Photos et montage : Ernesto Timor. Avec un texte original de Dominique Sampiero, Toi Tu, dit par Céline Liger, pour la version live.

Les commentaires sont fermés