Veuillez excuser la gêne occasionnée

Photo © Ernesto Timor - Comme un pélican sur un quai de gare

shot: apr 17 | printed: today | brest (brittany) | not a fish

Je ne manque jamais de glisser un petit billet poissonnier au premier jour d’avril, c’est plus fort que moi. Mais cette année non, où avais-je la tête. J’ai quand même commis une photo spéciale se rapportant au sujet mais en fait c’est plus dramatique que drôle, ce qui colle à notre époque formidable plus qu’à la date exacte. Alors je peux bien la poster avec deux jours de retard…

Les devoirs de vacances : aujourd’hui, pourquoi pas

Photo © Ernesto Timor -

shot: dec 16 | printed: today | lyon | omg

Je confesse une aversion particulière pour les crèches de Noël. Même en photo, d’ordinaire elles ne me font pas rire. C’est pourquoi cette image est une rareté absolue dans ma production. Le charme de l’installation précaire sans doute, qui soudain redonne un peu de fraîcheur au bazar, presque une esthétique de squat qui vient rhabiller le bâti gothique ! Et surtout et avant tout, la brebis en bas à gauche du fond peint, droit sortie du Génie des alpages plutôt que de la Bible…

La confusion de l’échassier

Photo © Ernesto Timor - Un signe

shot: dec 15 | printed: today | pilat (not so far from lyon) | space wader

La môme néant

Quoi qu’a dit ?
— A dit rin.

Quoi qu’a fait ?
— A fait rin.

A quoi qu’a pense ?
— A pense à rin.

Pourquoi qu’a dit rin ?
Pourquoi qu’a fait rin ?
Pourquoi qu’a pense à rin ?
— A’xiste pas.

Jean Tardieu, extrait du recueil Monsieur Monsieur (1951).
Y a pas d’âge pour se réviser ce classique grinçant, ça vous met un sourire sur le vide…


Tropismes

Photo © Ernesto Timor - Natsuki's rebirth

shot: june 12 | printed: today | lyon | an introduction to tropism #1

Photo © Ernesto Timor - Natsuki's rebirth

shot: june 12 | printed: today | lyon | an introduction to tropism #2

Photo © Ernesto Timor - Natsuki's rebirth

shot: june 12 | printed: today | lyon | an introduction to tropism #3

 

Ce trio tropical est le messager d’une bonne nouvelle à l’horizon (ça arrive) : certaines / beaucoup / la totalité de mes séquences photographiques avec l’inégalable Natsuki Doll trouvent enfin leur chemin vers la lumière. Ce petit miracle local prendra la forme de courts montages vidéo qui laisseront se dérouler les cascades d’images, en renonçant à cette mission impossible d’en capturer une et proclamer : oui c’est elle et pas une autre ! A suivre tout soudain sur vos écrans…

« Ô complexe, ô inconscient… »

Photo © Ernesto Timor - Vol libre

shot: sept 14 | printed: today | auvergne | bird’s eye view

Plus loin que la volonté, sans volonté, tu oscilles sur la branche au-dessus des lacs de l’air, avec les palais noyés, les tours de feuilles, les terrasses de débarquement entre la lyre de l’ombre…

Court extrait d’un poème de Czesław Miłosz, Ode à l’oiseau, qu’il faut écouter dans son intégrale, lu par la sublime voix de Michael Lonsdale… Petit cadeau ci-dessous !




Tableau de chasse

Photo © Ernesto Timor

shot: jul 15 | printed: today | liège (belgium) | chic & cheap

 

Cet étalage de la brocante de Saint Pholien avant tout pour vous dire en pirouette que là à quelques pas, derrière vous, c’est Chic & Cheap. Jusqu’au 16 août, quinze jours d’exposition collective d’art contemporain (et même de photographie, ha ha), dont je suis partie prenante : une partie intra-muros dans le bel espace du hangar B9 au cœur de l’école Saint-Luc, et un parcours extra-muros à travers les vitrines de la ville de Liège (ma vitrine à moi étant une « cellule vide » rue Léon Mignon dans le quartier Saint Marguerite). Accrochage, vernissage et moult rencontres délicieuses pire que des gaufres… j’arrête, je rentre au pays ! Mais vous qui vivez/passez par là, allez découvrir Mes champs visuels en cette version export, et puis tout le reste… c’est fort gai !

PS : un petit album de traces de l’expo est à voir sur mon FB (lien accessible à tous).

Ciseaux caillou (Un livret de la collection Vicious circles)

Photo © Ernesto Timor

shot: apr 10 | reprinted: today | outskirts of paris | criss cross [series]

Ciseaux caillou [Criss Cross] est la réédition d’une séquence de 2010, première collaboration avec le corps et l’âme dansantes de Magalie.
C’est un jeu du chat et de la souris, une pelote insaisissable à laquelle se résume la vie, le temps d’un bain de soleil. C’est évidemment un Vicious Circle.

Lire la suite

« Elle passe elle passe la jolie la jolie vie »

Photo © Ernesto Timor

shot: july 15 | printed: today | distant outskirts of paris | lucky you

La brouette bien empoignée, le fou remonte une pente finissant en raidillon. Et calme, sur la terre, les pavés et sur l’herbe, pense, cogite, rumine, soupèse, évalue, se tâte. Et tout en se tâtant trottine. Quelles histoires raconter ? Quels jurons proférer ? Y aura-t-il de la bouse sur la prairie des vaches ? Si pas de bouse, nous prendrons du crottin. Dans et autour de l’étable des chevaux. Ils accourent du fond du pré, s’intéressent à ce qu’il fait de leur merde. Heureux crotteurs des champs brabançons, le jardinier aime autant la douceur de vos naseaux que celle de la raie culière des femmes.

Eugène Savitzkaya. Découverte de nouveaux écrits de ce maître en incorrections rugueuses,
avec mots empruntés au petit roman Fraudeur pour le présent extrait, et au recueil À la cyprine pour les mots qui font titre…


Les inventions oubliées :
aujourd’hui, mythes et légendes du 9-3

Photo © Ernesto Timor

shot: jul 04 | reprinted: today | montreuil, outskirts of paris | suburbs fairy tales

Les hasards virtuels m’ont permis de recroiser Liuw, que je photographiai par les rues de Montreuil il y a 11 ans déjà. Prétexte à dépoussiérage d’archives enfouies, ah dis donc tout a muté en douceur, la jeune fille d’antan mais aussi la ville-jungle qui alors m’était aimable, et ma manière de photographier… enfin je crois, non ?
Mini-séquence Beauty & the Beast, comme une version restaurée d’un très court métrage !