Les attractions nécessaires : aujourd’hui, le printemps

1312-life7077

shot: dec 13 | printed: today | jura (not far from switzerland) | living again

On en trouve encore à nous dire
Qu’on n’a rien compris à la vie
Arrête un peu ou on va rire
Ou explique-nous si t’as envie
C’est vachement compliqué d’être né
Mais c’est marrant d’être vivant
On est tout le temps étonné
Et puis on s’ra pas mort avant

Loïc Lantoine, Badaboum

Il y avait longtemps que je n’avais pas invoqué notre tendre camarade Loïc. Là l’envie en revient trop fort, même si illustrer des trucs comme ça est toujours un peu terrain glissant. C’est de l’avoir vu de tout près, rire et pleurer tout comme avant, c’était là au Marché Gare à Lyon. Sans la jouissive Cie des musiques à ouïr, cette fois, sans même l’indispensable François Pierron, mais avec The Very Big Experimental Toubifri Orchestra, une bande de jeunes qui promettent et donnent des souffles nouveaux à toutes ces chansons (?) vitales !


Les attractions nécessaires :
aujourd’hui comme hier

Photo © Ernesto Timor

shot: oct 15 | printed: today | lyon | my other car is a panhard

Peut-être que je lis trop de Modiano, la confusion des temps me guette de plus en plus au tournant. En quête de décor pour une séquence photographique furieusement contemporaine (par exemple un futur épisode des Salles d’attente, mmm), j’ai découvert à la place un garage assez merveilleux — ses odeurs de graisse sans âge, ses verrières chaudes, ses vieilles demoiselles aux courbes parfaites… Premier aperçu de cette usine aux créatures joliment carrossées, sûrement pas le dernier…


Les attractions nécessaires :
aujourd’hui, cheminer avec vous (et vous, et vous, et vous…)

0507-bligny-laet8819

shot: jul 05 | reprinted: today | distant outskirts of paris | let’s have a dance

Version adoucie d’une de mes images d’antan, dont le temps m’a rendu quelque peu idolâtre (les pieds des femmes, les yeux des arbres, la fragilité du mouvement… les ingrédients de ma satisfaction se résument à peu de chose !). De surcroît, il s’agissait d’une image de la série L’ouvreuse, alors publiée pour le programme de saison 2005 du Théâtre de Bligny et qui fut par exemple ré-exposée (petit lien pour le plaisir de la téléportation dans l’espace-temps). Tout cela, c’est des souvenirs qui comptent…

En parlant de liens, c’est justement de cela que je voulais vous entretenir, ne quittez pas ! Lire la suite