Elan vital

Photo © Ernesto Timor - Lancer de cordeau sur menhir

shot: jan 17 | printed: today | brittany | hasta siempre

Je ne sais pas bien quoi dire de l’actu nationale, à part « faites pas les cons », ce qui n’a jamais convaincu personne, et surtout pas ceux dont la jugeote n’en finit pas de se dissoudre dans de l’infect alcool de patrie.

En lot de consolation, un mot de mon actu perso, modeste et dérisoire au demeurant, mais faire œuvre collective entre gens ouverts à l’inconnu c’est déjà une preuve de vie hein… Pour que tu perdes pas le fil s’est donc projeté comme prévu à Lyon jeudi 27 avril, avec les audaces guitaristiques de Jeff Duschek pour faire de ce photo-ciné-concert un événement bien au-delà du prévu ! Nous reviendrons, nous jouerons encore, là ou ailleurs, et je poursuis les prises de vue de ce work in progress (l’image ci-dessus en est d’ailleurs un avant-goût en terres bretonnes) !
Quant à l’expo de Mes champs visuels, elle reste accrochée à l’accueillante Méduze jusqu’au 16 mai, aux irrégulières heures d’ouverture et aussi sur rendez-vous (bref on s’arrange) !

Mes aubes…

Photo © Ernesto Timor - grand froid

shot: jan 17 | printed: today | not so far from lyon | general electric

… sont-elles plus belles que vos grasses matinées ? Ça je ne saurais dire. Sans doute plus givrées en tout cas.
Photo de parc électrique nord-isérois, en marge d’une commande vivifiante de portraits de travailleuses de l’aube sur des sites de la logistique — nous en reparlerons bientôt, avec un peu plus d’humain et de chaleur cette fois !

Un pas

Photo © Ernesto Timor - Alpages

shot: sept 16 | printed: today | vercors (near the alps) | one step beyond

Dans les massifs des Préalpes calcaires,
un pas est un passage
qui permet d’accéder à un plateau,
de franchir une falaise
ou de basculer sur un autre versant.

Les 100 pas du Vercors, Bernard Jalliffier-Ardent.


Les devoirs de vacances :
aujourd’hui, l’optimisme

Photo © Ernesto Timor - Beauté des pluies acides

shot: mar 16 | printed: today | pilat (not so far from lyon) | moody blues

Marchons en bavardant avec Cioran rue de l’Amertume, pour nous rendre place de la Déception, et finir ensuite dans le jardin de la Tristesse. Là, ça ira mieux : on pourra commencer à vraiment comprendre ce qui nous arrive, et passer à autre chose : emprunter le passage de l’Acceptation, nous balader avenue de l’Action.

Christophe André, Les états d’âme (un apprentissage de la sérénité).
Ce n’est pas une maxime en anglaises dorées piochée vite fait dans la marmite infâme des citations en ligne, c’est une voix off qui m’accompagne pour de vrai et au long cours dans la balade de la vie, Christophe André. Ça vous la coupe, hein ?

Journal d’un décor

Photo © Ernesto Timor - Journal itinérant

shot: aug 14 | printed: today | vercors (near the alps) | up and down diary

53 ans, 2 jours.
Mardi 12 octobre 1976.

Ce que j’ai noté hier n’a pas sa place dans ce journal.
Ça fait du bien !

Danniel Pennac, Journal d’un corps.

Solution de facilité que de citer l’espèce de vide de ce jour-là, alors que les 87 ans et 19 jours ont toute leur place et leur épaisseur palpable dans les 380 autres pages ! Bon, disons que le choix de la chrono n’a pas été tout à fait laissé au hasard… Sinon, merveilleuse redécouverte, l’ami Pennac, que j’avais très injustement réduit aux truculences bellevilloises de La fée carabine et autres succès dévorés lors de leur sortie. Re-rencontré précisément il y a un an via la version audio de ce Journal d’un corps, abrégé saisissant lu par lui-même, tout craché tout cru. Tout ce qu’il a écrit ces dernières années est pour moi de la même inspiration limpide, fil joyeux et anxieux, fragile et courageux, quel chic type en vérité.