Pas d’embrouille

Photo © Ernesto Timor -

shot: nov 15 | reprinted: today | paris | easy binding

Où je vous reparle en clair du projet Pour que tu ne perdes pas le fil !
En vrai ça se déroule tranquille ces petits préparatifs, et donc tout soudain les Lyonnais et les voyageurs pourront découvrir la face A et la face B d’Ernesto au cordeau !
Face A : accrochage de 8 grands tirages extraits de la suite Mes champs visuels.
Face B : Pour que tu ne perdes pas le fil, 7 ou 8 courts films photographiques, projetés le soir du vernissage : Jeff Duschek performera en live leur bande son post-rock !
Ces réjouissances sont proposées dans le cadre du vernissage de l’exposition Tiré au cordeau, avec aussi les images de Emre Orhun et Shneckewurst, et c’est jeudi 27 avril 2017 à partir de 19 h à La Méduze (Lyon 1er) !
Plus de détails sur tout ça : www.ernestotimor.com/cordeau

Retour de clic-clac

Photo © Ernesto Timor - clic-clac

shot: jan 07 | reprinted: jan 17 | paris | single bed [series]

Cette image est extraite de Clic-clac, une nouvelle arrivée au rayon séquences photographiques. Les images ont pile 10 ans d’âge, ce qui est tout frais c’est l’impulsion de compilation, le coup de flip-book presque (les images de la série sont au nombre de 33 !).

Dites 33, et le convertible venu du froid s’éveillera. […] Ce n’est pas ma seule tentative de performance photographique frontale sur canapé / divan / sofa, mais c’est la plus ancienne et quelque part la plus légère et jolie (des notions qui ne sont pas forcément en haut de mon échelle de valeurs infernale). Le suédois démonté n’y est pour pas grand chose, par contre la parfaite Marine y est pour beaucoup…

Extrait de la présentation d’intro.

A découvrir dans son intégralité en Enfer : Clic-clac [Single Bed]



Clic-clac (Un livret de la collection Petites histoires pour ne pas dormir)

Photo © Ernesto Timor

shot: jan 07 | reprinted: jan 17 | paris | single bed [series]

Dites 33, et le convertible venu du froid s’éveillera. 33 est le nombre déraisonnable d’images que contient ce Clic-clac [Single Bed]… qui se feuillette presque comme un flip-book, les agiles du clic y perdront bien moins que 33 secondes… A l’origine, putain 10 ans, j’en avais publié une sévère sélection d’une demi-douzaine, et puis hop à la trappe.
Ce n’est pas ma seule tentative de performance photographique frontale sur canapé / divan / sofa, mais c’est la plus ancienne et quelque part la plus légère et jolie (des notions qui ne sont pas forcément en haut de mon échelle de valeurs infernale). Le suédois démonté n’y est pour pas grand chose, par contre la parfaite Marine y est pour beaucoup…
Lire la suite

En attendant la fille du père Noël

Et non je ne m’appelle pas Jean-Balthazar. Quoique, il y a bien des cieux où l’on m’appelle Jean-Nesthor… Ça me fait penser que cette image ne va pas longtemps rester seule, la petite robe écarlate non plus, une mignonne séquence de derrière les fagots arrive ces jours-ci. Si mignonne que j’hésite à la mettre en Enfer (d’ailleurs je n’y enferme plus personne, avez-vous noté ?)…

[Edit du 1er janvier 2017] La séquence est achevée et en ligne comme prévu à cette adresse…

Chroniques terriennes (extrait)

Photo © Ernesto Timor - Avalanche

shot: june 16 | printed: today | lyon | sister earth

Evidemment, il y a un avant et un après cette photo (surtout un avant, là ça sent carrément la fin). Si tout suit son cours, un bref film photographique verra le jour prochainement, Dans la chambre petite. L’image n’attend plus que sa musique. Sinon le temps restera suspendu, une fois encore…

Un plan canicule (Un livret de la collection Le collodion humide)

Photo © Ernesto Timor - Un plan canicule

shot: aug 12 | reprinted: today | near lyon | shower must go on [series]

Un plan canicule [Shower Must Go On], collection Le collodion humide.

Angy Mini est dans la tourmente. Une première version avait paru l’été de la prise de vue, limitée à quelques abstractions optiques. En voici la projection intégrale, maintenant qu’il est tout-à-fait clair qu’il n’y a plus de saisons.

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Où l’on reparle (plus fort) de la bordure du quai

1605-yogicharlie2251

La Voie, une séquence rail et yoga qui doit beaucoup à la souplesse physique et mentale de Charles et pas mal au hasard des horaires de fret. Cette image est extraite d’un petit film photographique tout frais sorti des studios Timor, enrichi d’une bande son créée par mes amis funky du groupe Appat203, histoire de tout à fait dérailler en beauté. Pour vous projeter ces 2 minutes initiatiques, faut partir à la recherche de la bonus track des Salles d’attente… mais pour ceux qui n’ont pas la patience de chercher les pistes cachées, cliquez donc !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Cinéma Paradisio, salle 2

Photo © Ernesto Timor - Cinéma Paradisio, salle 2A l’affiche de cette salle, quelques petits films expérimentaux basés sur des performances photographiques particulièrement riches. Comme pris au piège de ces moments magiques, permis par la générosité des officiant(e)s et la bénédiction de la lumière, je me suis retrouvé au final comblé mais embarrassé. L’embarras du choix. L’envie de restituer ce mouvement, la force propre à l’improvisation, les errements autant que les réussites… bref quelque chose qui déborde de mon « format » habituel de séquences photographiques (telles que visibles dans mon Enfer). Donc le choix de la projection, ce qui autorise à voyager au fil de dizaines voire de centaines d’images, au lieu de poursuivre cette vieille lubie de l’écrémage jusqu’à garder une poignée de clichés élus !

En général, j’ai recours à un montage délibérément minimaliste : je ne cherche pas à donner l’illusion de la vidéo à coups d’images fixes ; même si les vues s’enchaînent à un rythme soutenu, (pas forcément plus rapide que celui des clics du visiteur-zappeur dans une galerie, d’ailleurs !), je laisse le temps d’apprécier l’instant photographique et le cadrage originel des images.
NB : exception à cette règle du « sans effets », le travail réalisé il y a quelques années déjà autour du projet Les limites nous regardent. A retrouver en salle 1 !


Laissez-vous embarquer, plein écran et en HD 1080p de préférence ! Côté son, eh bien ces films sont muets jusqu’à preuve du contraire, je vous suggère donc de lancer votre musique hypnotique préférée en accompagnement…


Invitation à débattre n°1 (2009-2016). 6’20
Avec la participation d’Amélie a.k.a. Freyia. Photographié aux portes de Paris, été 2009, remasterisé aux premiers jours de 2016.
Photos et montage : Ernesto Timor







Invitation à débattre n°2 (2009-2016). 4’45
Avec la participation d’Amélie a.k.a. Freyia. Photographié à Paris, été 2009, remasterisé aux premiers jours de 2016.
Photos et montage : Ernesto Timor. Avec un texte original de Dominique Sampiero, Toi Tu, dit par Céline Liger, pour la version live.

Tropismes

Photo © Ernesto Timor - Natsuki's rebirth

shot: june 12 | printed: today | lyon | an introduction to tropism #1

Photo © Ernesto Timor - Natsuki's rebirth

shot: june 12 | printed: today | lyon | an introduction to tropism #2

Photo © Ernesto Timor - Natsuki's rebirth

shot: june 12 | printed: today | lyon | an introduction to tropism #3

 

Ce trio tropical est le messager d’une bonne nouvelle à l’horizon (ça arrive) : certaines / beaucoup / la totalité de mes séquences photographiques avec l’inégalable Natsuki Doll trouvent enfin leur chemin vers la lumière. Ce petit miracle local prendra la forme de courts montages vidéo qui laisseront se dérouler les cascades d’images, en renonçant à cette mission impossible d’en capturer une et proclamer : oui c’est elle et pas une autre ! A suivre tout soudain sur vos écrans…

L’Enfer : la loi des séries

Photo © Ernesto Timor - L'escalier de poussière

Extrait de Stairway to hell ?, l’une de mes plus anciennes séquences photographiques (2002)…

L’Enfer, c’est la zone interdite de toute grande bibliothèque. Dans le cas présent, rien d’interdit ! Plutôt une tentative de conservation de ma pléthorique collection de travaux sériels, autour du corps pour leur grande majorité. Au-delà de l’entreprise de catalogage, c’est l’occasion de redécouvrir, restaurer et parfois remasteriser un certain nombre de séquences photographiques oubliées dans les réserves de mon ancien site.


Tous ces titres existent au minimum sous forme de livre d’artiste unique. Beaucoup sont consultables sous forme d’écrans-galeries, répliques fidèles des livrets (des mises à niveau depuis certaines galeries de l’ancien site se font progressivement).

Sommaire non exhaustif… Travaux de restauration en cours, page mouvante pour quelques éternités encore !

Fashion spreads, Fetish spreads, où êtes vous ?! Ces deux collections ont été pour moi un grand terrain de jeu pendant des années, exercices de style autour du vêtement pour l’une, autour du corps plus cru pour l’autre. Laisser en ligne le bric-à-brac de ces dizaines de recueils ne rime plus à grand chose, donc fini, tant pis si vous ne les avez pas vues à temps !
Lot de consolation : le Fashion spreads #10, dernier paru (fin 2012 !), reste accessible ici !
Un portfolio généreux est en (lente) gestation, qui compilera le meilleur des planches Fetish spreads parues, à suivre !

 

En sortant, allez faire un tour du côté du Cinema Paradisio ! La Salle 1 réunit des films photographiques réalisés autour des Limites nous regardent. La Salle 2 propose des expérimentations autour de performances sur le fil — comme un pendant animé de L’enfer !



ATTENTION : NUDE INSIDE ! Si l’image du corps vous incommode, évitez cette section…





Accès rapide aux collections : Passes et passages | Petites histoires pour ne pas dormir | Vicious Circles | Parcours en marge | Les bavardes | Le Collodion humide



Collection Passes et passages

Une collection appelée à accueillir, outre des nouveautés, des rééditions soignées de séquences injustement oubliées dans des tiroirs. La performance corporelle est ici vecteur de bien d’autres connexions…


La fiancée du Mikado [Mikado’s Bride]
Photographié au Tartre Mulet, près de Paris, en 2009 et 2010, avec la participation de K.
Parution en 2015. Accès direct à la galerie


Cliquer pour visionner la séquenceMooncell [Borderline Parade]
Photographié au Tartre Mulet, près de Paris, en 2008, avec la participation de Lunah.
Nouvelle parution en 2015. Accès direct à la galerie


Cliquer pour visionner la séquenceL’essayeuse ne connaît pas le vertige [Women’s Wrestling]
Photographié à Catch Palace, Paris, au passage de 2007 à 2008, avec la participation de Céline L.
Nouvelle parution en 2014. Accès direct à la galerie



Cliquer pour visionner la séquenceSouvenirs de la terre [Uncommon Girl From Earth]
Photographié à la Dhuys, en 2006, avec la participation de Lacertilienne.
Nouvelle parution en 2014. Accès direct à la galerie.



Cliquer pour visionner la séquenceLe grand disjonctage [You Got The Power]
Photographié près de Belfort, à l’été 2013, avec la participation d’Edel Weiss.
Parution en 2013. Accès direct à la galerie.



Collection Petites histoires pour ne pas dormir [Short Lullabies]

De petites séries à déguster comme ça, loin de toute narration. Parfois pépinières pour des images parties vivre leur vie dans des recueils plus construits.

 



Cliquer pour visionner la séquenceDo you like my poppy ?
Photographié à Lyon, fin 2016, avec la participation de Miss Dew.
Parution en 2017. Accès direct à la galerie.



Cliquer pour visionner la séquenceClic-clac [Single Bed]
Photographié à Paris, début 2007, avec la participation de Marine.
Nouvelle parution en 2017. Accès direct à la galerie.



Cliquer pour visionner la séquenceFluophilia
Photographié près de Paris, début 2008, avec la participation de Little Miss Sunless.
Nouvelle parution en 2015. Accès direct à la galerie.



Lune rousse [Moonchild]
Photographié à la Croix Rousse, Lyon, à l’été 2012, avec la participation de Géraldine Pompon.
Nouvelle parution en 2015. Accès direct à la galerie.



seq_tourmente_vLa gêne aux entournures [Undersize Me]
Photographié à Lyon, à l’automne 2010, avec la participation de Julie de Lyon.
Parution en 2014. Accès direct à la galerie.



seq_tourmente_vLa tourmente [Unstable Undergrowth]
Photographié à Brocéliande, au printemps 2014, avec la participation d’Angèle Bangor.
Parution en 2014. Accès direct à la galerie.



seq_butterfly_vMadame Butterfly [Play Me The Blues]
Photographié à Lyon, à l’été 2012, avec la participation de Natsuki.
Parution en 2013. Accès direct à la galerie.






Collection Vicious Circles

Ça se feuillette, ça se visite, ça se confronte, ça peut raconter une histoire comme être en boucle qui semble se mordre la queue. Souvent de petits clins d’œil littéraires en ouverture de ces séquences qui, elles, s’en tiennent à un mutisme de bon aloi. Des performances en liberté, tant pis tant mieux si ça passe les bornes… Place aux petites formes en eaux troubles !


Ciseaux caillou [Criss Cross]
Photographié aux Lilas, printemps 2010, avec la participation de Magalie.
Nouvelle parution en 2015. Accès direct à la galerie.



L’art de la bulle, suivi de L’oisiveté
Photographié à Paris, fin 2010, avec la participation de Morgane.
Parution en 2015. Accès direct à la galerie.



Soie [Mess You]
Photographié près de Paris, printemps 2009, avec la participation de Moon-Lyn.
Nouvelle parution en 2015. Accès direct à la galerie.



Photo © Ernesto TimorMano blanca [Hands Off, Folks]
Photographié à Lyon, hiver 2012, avec la participation de Caelia Virga.
Nouvelle parution en 2014. Accès direct à la galerie.



seq_inked_vNon, rien… [What Else ?]
Photographié à Lyon, printemps 2012, avec la participation d’Angy Mini.
Nouvelle parution en 2014. Accès direct à la galerie.



_gal_seq_comble-01_vC’est un comble, c’est la vie [Right Over Here]
Photographié à Lyon, début 2011 avec la participation de Mahé.
Nouvelle parution en 2014. Accès direct à la galerie.





Photo © Ernesto TimorDispositif analogique [Analog Playground]
Photographié au Tartre Mulet, près de Paris, hiver 2009, avec la participation de K..
Nouvelle parution en 2010. Accès direct à la galerie.

Collection Parcours en marge

Ces séquences sont également conçues pour être exposées en mosaïques. Il s’agit d’un prolongement du projet polymorphe Les limites nous regardent, abordé cette fois sous un angle moins contemplatif, plus dans le jeu et la performance…


Trois petits tours [3-steps Magic]
Photographié près de Paris, fin 2009, avec la participation de Jackie.
Parution en 2015. Accès direct à la galerie.



L’entrée dans les murs [Welcome In My Place]
Photographié à Lyon, été 2014, avec la participation de Caelia Virga.
Parution en 2015. Accès direct à la galerie.



Photo © Ernesto TimorLe périmètre, ou Le bruit des gouttes pour compagnie
[Here Comes The Rain]
Photographié dans la province de Namur, automne 2006.
Nouvelle parution en 2014. Accès direct à la galerie.



Ma nature ne tient qu’à un fil [Spidergirl]
Photographié dans le Jura, été 2010, avec la participation de Marine.
Nouvelle parution en 2015. Accès direct à la galerie.



Photo © Ernesto TimorTransit [Ground Q4]
Photographié aux portes de Paris, printemps 2008, avec la participation de Sergio.
Nouvelle parution en 2014. Accès direct à la galerie.



Collection Les bavardes

Ça glose, ça épilogue, ça se contredit, ça nargue parfois un peu l’image, c’est bref et tranchant ou ça fait des circonvolutions… Ici, avec la complicité de plusieurs auteur(e)s et ami(e)s, quelques expérimentations de lutte à mains nues entre mots et photos.


Bonjour est-ce qu’il fait beau ? [In The Mood For Plutchik]
Photographié à Lyon, au printemps 2015, avec la participation d’Angèle Bangor. États d’âme prélevés sur la Roue des émotions de Robert Plutchik.
Parution en 2015. Accès direct à la galerie.


État des lieux [Notepad]
Photographié à Paris, au printemps 2009, avec la participation de Céline L.
Nouvelle parution en 2015. Accès direct à la galerie.




Smoking revisited
Photographié à Montreuil, à l’hiver 2005, avec la participation et les mots, 7 ans après, de Sandrine Rotil-Tiefenbach [tRiol].
Nouvelle parution en 2015. Accès direct à la galerie.



Sous-titrages malentendants (suite de courts)
Photogrammes à quatre mains, avec Alexandra d’Orléans au texte, 2005. Best of de l’aventure.
Compilation parue en 2015. Accès direct à la galerie.



seq_quelle-web_vLa croisière de Mademoiselle Quelle [Miss What’s Space Odyssey]
Photographié et écrit à Montreuil, janvier 2003, avec la participation de Mylene K. Edition augmentée de 2012.
Nouvelle parution en 2014. Accès direct à la galerie.



seq_embuee_vEmbuée [Lonely Closet]
Photographié près de Paris, début 2014, avec la participation et les mots de Louise Markise.
Parution en 2014. Accès direct à la galerie.


Toi Tu
D’après Invitation à débattre n°2 (coll. Vicious Circles)
Avec l’écriture de Dominique Sampiero à l’été 2012.
Collection de l’auteur, 2013.
A fait l’objet de plusieurs lectures-projections, avec la voix de Céline Liger.




Collection Le Collodion humide

Cette nouvelle collection manie moins la boucle que les Vicious Circles mais file une certaine pente érotique.


Un plan canicule [Shower Must Go On]
Photographié à Lyon, été 2012, avec la participation d’Angy Mini.
Nouvelle parution en 2016. Accès direct à la galerie.



Entre deux portes [Quickview]
Photographié près de Paris, à l’été 2009, avec la participation de Nada.
Nouvelle parution en 2015. Accès direct à la galerie.



Photo © Ernesto TimorArrière-cuisine [Behind The Green Door]
Photographié près de Paris, à l’automne 2003, avec la participation de Miss Green.
Nouvelle parution en 2014. Accès direct à la galerie.



seq_gold_vLes valeurs refuges [As Good As Gold]
Photographié en Champagne, au printemps 2004, avec la participation d’Angelina.
Nouvelle parution en 2014. Accès direct à la galerie.



seq_wreck_vLa démolisseuse de cathédrales [Holy Wrecker]
Photographié près de Lyon, à l’été 2013, avec la participation de Caelia Virga.
Parution en 2013. Accès direct à la galerie.



La noirceur des sentiments [Will Your Heart Stand This ?]
Photographié à Lyon, à l’été 2012 avec la participation de Caelia Virga.
Collection de l’auteur, 2013.

La compagnie des animaux [Faster Pussycat]
Photographié à Paris, en mai 2009, avec la participation de N.
Collection de l’auteur, 2013.

Le lieu [Place To Be]
Photographié à Paris, en mai 2009, avec la participation de Morgana Fata.
Collection de l’auteur, 2013.

Ici la terre [Electric Gardener]
Photographié près de Paris, en mars 2006, avec la participation d’Insousciance.
Collection de l’auteur, 2013.

L’appel de la forêt [Smells Like Amazonia]
Photographié à Lyon, étés 2010 et 2011, avec la participation d’Emma.
Collection de l’auteur, 2013.



Hors collection

Contredanses
Photographié de 2010 à 2013, avec la participation de Clara.
Collection de l’auteur, 2014.

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Bon et heureux chaos

Photo © Ernesto Timor

shot: apr 14 | printed: today | brittany | happy new mess

Ne cherchez pas la vraie carte de vœux, avec millésime en paillettes, y en aura pas cette année. Ça n’empêche pas de vous souhaiter de rester bien en vie, corps et âme, et conscients de l’être. Et continuez de regarder autour de vous…

Pour que tu ne te perdes pas dans mes greniers

Photo © Ernesto Timor

shot: oct 15 | printed: today | lyon | stuck in the attic

« Ce sera difficile de la mettre à la porte. Et puis on la connaît bien dans le quartier… On lui a même donné un surnom…
— Lequel ? »
J’étais vraiment curieuse de le savoir. Et si c’était le même que celui qu’on lui avait donné il y a vingt ans ?
« On l’appelle Trompe-la-mort. »
Elle l’avait dit gentiment, comme s’il s’agissait d’un surnom affectueux.
« Quelquefois on a l’impression qu’elle va se laisser mourir, et puis le lendemain, elle est fringante et aimable, ou bien elle vous balance une vacherie. »
Pour moi, ce surnom prenait un autre sens. J’avais cru qu’elle était morte au Maroc et maintenant je découvrais qu’elle avait ressuscité, quelque part, dans la banlieue.

La Petite Bijou, Patrick Modiano.

 

Trompe-la-mort a longtemps été le nom de mon site, j’y ai renoncé il y a bientôt deux ans, lors de la refonte du bazar, dans un élan de simplification et d’envie de me rendre plus lisible (ne riez pas). Les Galeries Trompe-la-mort sentaient un peu trop le drame et la poussière… Belle ironie de buter sur ce fantôme-là aussi au détour d’une page de Modiano, encore et encore… !

Quant à la photo, nouveau micro-voyage dans mes greniers, c’est une indiscrétion de plus sur mon projet qui se tisse dans l’ombre ces temps-ci, Pour que tu ne perdes pas le fil…

Jeu de société pour solitaire

Photo © Ernesto Timor

shot: aug 10 | printed: today | distant outskirts of paris | mikado’s bride [series]

L’Enfer vient d’accueillir dans la chaleur de ses rayonnages La fiancée du Mikado [Mikado’s Bride], une sombre étrangeté qui prend place dans la collection Passes et passages. L’image ci-dessus en est une oubliée ou une inédite, selon comment on voit les choses…



La fiancée du Mikado (Un livret de la collection Passes et passages)

Photo © Ernesto Timor

shot: aug 10 | reprinted: today | distant outskirts of paris | mikado’s bride [series]

La fiancée du Mikado [Mikado’s Bride] combine en trois chapitres inégaux plusieurs visites d’une jeune femme à la maison aux bambous. Aussi surprenant que cela paraisse, il n’y a là aucune intervention de ma part sur le décor, ni intention artistique de qui que ce soit : rien que des bambous coupés, mis à sécher, stockés là où y avait de la place. Ça n’empêche pas de rêver un peu…

Photographiées en 2009 et 2010, ces vues sont quasi toutes inédites. Et pour les rares déjà vues ici ou là (le vertige de couverture, ou plus loin une nature morte exposée parmi les Incartades), elles retrouvent enfin leur contexte de naissance. Cette étrangeté prend place dans la collection Passes et passages.
Lire la suite