Comme un aviateur dans un ascenseur

Photo © Ernesto Timor - Part-Dieu

shot: jan 17 | printed: today | lyon | give me a lift

Je suis sorti, je me suis arrêté sur les marches, l’avais-je bien remerciée, ou alors j’étais parti en murmurant mon au revoir, et merci ? Il m’arrive de parler plus bas que terre comme qui dirait. Je me souviens de plus en plus mal des choses du jour. Parfois, mes pas me mènent vers l’avant mais ils pourraient aussi bien décider de faire demi-tour, ou de m’avancer en arrière. La pluie s’était arrêtée. J’ai espéré qu’on ait de la neige ces prochaines semaines pour le plaisir enfantin que ça me donne, et puis, parce que j’ai pris des photos de banlieue sous la neige depuis plus de quarante années, et j’avais vraiment tout mon temps aujourd’hui, pour continuer.

Photos volées, de Dominique Fabre (éd. l’Olivier, 2014).

Un roman triste sur un gars débarqué de la société un peu tôt à son goût, et qui se raccroche plus ou moins à son passé de photographe. Certes bourré d’erreurs sur le sujet de la photo mais touchant à plus d’un titre…
Ma photo aussi elle est un peu volée, volée à la rue. Quant au titre du post il me vient d’Higelin, c’est nostalgique aussi mais en plus drôle.

Voilà les Dalton

Photo © Ernesto Timor - Feu rouge

shot: dec 16 | printed: today | outskirts of lyon | criss-cross #1

Photo © Ernesto Timor - Feu vert

shot: dec 16 | printed: today | outskirts of lyon | criss-cross #2

Avec mes excuses pour ce titre misérable, mais en ce jour j’aime encore mieux ça que de réchauffer un fond de sauce sur la métaphysique du carrefour ou la vie sans visibilité… ;-)

L’étonnement du voyageur

Photo © Ernesto Timor - L'absence

shot: june 16 | printed: today | gif-sur-yvette (distant outskirts of paris) | memories of a wet traveller

C’est pratique la photographie, presque autant que la littérature. Pour brasser souvenirs et impressions hors de toute logique apparente, selon des courants qu’on est souvent seul à capter, il faut bien le dire. Quand en plus on est aidé par des crues qui affolent les bibliothèques, oui c’est regrettable mais c’est beau !

Alors, Raymond… ?

Photo © Ernesto Timor - Aux galeries de Poule

shot: oct 16 | printed: today | beaujolais, not so far from lyon | french touch

— Alors, Raymond, tu veux faire quoi plus tard ? Droguiste ?

Lexique
Poule : village du Beaujolais.
Raymond : prénom charmant, vieilli. Raymonds célèbres : Bidochon, Poulidor, Depardon.
Plus tard : avenir tracé, vieilli. Exemples d’avenirs tracés : tenir une droguerie, reprendre un commerce de détail, fonder une galerie (de tricot).

Nota bene. Soyez assurés que je ne me moque de personne, tous les noms cités ont mon estime et j’adorerais exposer là, faute de savoir tricoter.