La gueule de l’emploi : portraits de travailleurs imaginaires

Un nouveau side-project de ricochet entre les mots de François Chaffin et les photos d’Ernesto Timor, appuyé à la création de 51 mots pour dire la sueur par le Théâtre du Menteur.

 

L’animateur de ronds-points, et autres métiers d’avenir…

Dans la tradition photographique des clichés de travailleurs posant avec la solennité de leur fonction, je réalise une galerie de portraits d’anonymes qui figurent des métiers imaginaires. Ils incarnent cette nomenclature sobrement : rien de plus qu’un geste, un outil improbable, une façon d’être, lumières et décors naturels !

Les textes accompagnant ces portraits sont signés François Chaffin, résonant avec sa création de 51 mots pour dire la sueur, farce poétique et politique autour du travail qui sera sur scène à l’automne 2018 (voir le site du Théâtre du Menteur). Le format de l’écriture parodie des fiches de postes, présentations grinçantes de métiers surréalistes, inspirées du texte du spectacle et complétées par ce que lui inspireront les diverses personnalités, à la tête du client en somme (entre l’auteur des mots et l’auteur des photos, ça naviguera à vue, comme à notre habitude, voir les Echographies des saisons précédentes…). 

La réalisation de ces photos s’étalera de l’automne 2017 à l’automne 2018, en visant une trentaine de portraits différents. Des aperçus seront présentés sur cette page web ainsi qu’en teasers en amont de la création sur le site de la compagnie. Ensuite nous espérons une véritable exposition itinérante proposée aux lieux en amont des représentations, et puis une publication en livret, complément optionnel au texte de la pièce ou publication autonome…

Ça vous tente ? Les candidatures sont largement ouvertes, me contacter si tout ça vous parle ! Pour en savoir encore davantage et même découvrir une sélection de photos en avant-première, il y a un petit dossier à télécharger, d’un simple clic sur la couverture ci-dessous…

Couverture dossier La gueule de l'emploi © Ernesto Timor

La gueule de l’emploi, dossier de présentation

ESSAYEUR. toutes catégories. du vêtement aux avions de la nourriture au parfum des prothèses aux stylos j’essaye tout et n’importe quoi. dedans dehors et jour et nuit mon métier c’est d’essayer. et là j’essaie de t’en parler. attention il y a ceux qui essaient encore. mais ce n’est pas la même chose. eux ce sont des essayeurs encore.

Les commentaires sont fermés