C’est beau le travail la nuit

Photo © Ernesto Timor - La Défense

shot: oct 17 | printed: today | la défense (paris) | no business no cry

Je resserre lentement mes cercles autour du sujet de mon prochain projet, L’animateur de ronds-points et autres métiers d’avenir. Parler du travail sans s’ennuyer, frotter le réel d’imaginaire, me cramponner à la vieille lune du portrait sans artifice mais vouloir marier cette série à une affaire de spectacle vivant… Je n’ai pas fini de démêler cette pelote d’envies contradictoires. En attendant, j’accumule les séances d’essai où le off me plait souvent mieux que l’idée initiale, c’est ici le cas, photo gentiment affranchie de la consigne ! Le sujet officiel de tout ça est développé ici, pour celles et ceux que cela intéresse à un titre ou un autre — même pour poser, profils patients et joueurs bienvenus !).

Le démolisseur sur rendez-vous, et autres métiers rêvés

Dans la tradition des clichés de travailleurs posant avec la solennité de leur fonction, je réalise une galerie de portraits d’anonymes qui figurent des métiers imaginaires. Il se présentent à nous avec leur prénom véritable et la profession qu’ils se sont choisie, incarnation éphémère d’une vocation impossible ou allusion grinçante au monde du labeur réel. La scène est sobre et plausible : rien de plus qu’un geste, un outil improbable, une façon d’être, un milieu naturel…

Les textes accompagnant ces portraits sont signés François Chaffin, résonant avec sa création de 51 mots pour dire la sueur, farce poétique et politique autour du travail, spectacle créé début 2019. D’abord dérivées du texte du spectacle, ces présentations fictives se sont nourries par la suite de ce que lui inspiraient les diverses personnalités photographiées, une sorte de gueule de l’emploi à l’envers, en somme…


 

Pour un aperçu texte/image au complet, avec une sélection de photos complétées des textes écrits par François Chaffin, rendez-vous sur le site duThéâtre du Menteur

L’exposition, dates 2019-2020
  • Centre culturel de Nangis (77), du 23 janvier au 6 février
  • Dialogues en humanité, Parc de la Tête d’Or, Lyon, du 5 au 7 juillet
  • Centre culturel Le Polaris, Corbas (69), du 5 au 20 décembre (vernissage jeudi 5)
  • Galerie de la mezzanine de l’Hôtel de ville, Guyancourt (78), du 5 mars au 18 avril 2020
  • autres contacts en cours…

Dossier complet sur demande

Educateur de plantes vertes

Photo © Ernesto Timor - A quoi je sers

shot: mar 15 | printed: today | lyon | plantcare worker

éducateur de plantes vertes. voilà mon travail est simple mais exigeant. il faut être là. ne pas compter ses heures. être là tout le temps. surtout la nuit. la nuit parler aux plantes. leur raconter qu’elles vont s’en sortir que ce n’est pas grave que nous les hommes on va leur laisser de la place. et il en faut des histoires pour aller jusqu’au matin. c’est ça mon boulot. je parle à l’oreille des plantes. surtout les vertes. si quelqu’un pense que c’est un boulot inutile qu’il se lève !

Petite bouture textuelle prélevée sur 51 mots pour dire la sueur, prochain spectacle du Théâtre du Menteur écrit par François Chaffin. Je n’ai pas fini d’y faire écho à ma façon, que ce soit comme ici personnellement ou comme là-bas plus officiellement !…