Ciseaux caillou (Un livret de la collection Vicious circles)

Photo © Ernesto Timor

shot: apr 10 | reprinted: today | outskirts of paris | criss cross [series]

Ciseaux caillou [Criss Cross] est la réédition d’une séquence de 2010, première collaboration avec le corps et l’âme dansantes de Magalie.
C’est un jeu du chat et de la souris, une pelote insaisissable à laquelle se résume la vie, le temps d’un bain de soleil. C’est évidemment un Vicious Circle.

Lire la suite

Black Variations : un side-project pour Entretiens avec la mer, 2014-2015

Un genre de porte vers cet univers s’est ouverte au travers d’un poster-dépliant joint en bonus au livre Entretiens avec la mer, publié en novembre 2014, en co-édition Théâtre du Menteur / Image Latente.


tdm-ruees-14-15-05-aff-web

Clôture du cycle et projection publique.
Pro­jec­tion de l’intégrale réalisée depuis 1 an : une soirée Ruée dans les Box à ne pas rater le vendredi 6 mars 2015
si vous êtes en mesure de pousser votre monture jusqu’à La Cavalerie en Essonne ! En savoir plus sur cette soirée…

Grand mix expérimental entre les mots de François Chaffin et mes images, sans oublier les guitares de Benjamin Coursier. Côté texte il s’agissait de faire sonner des bribes d’Entretiens avec la mer, texte chaudement sorti des forges de son auteur ; côté images, une avalanche de petits films photographiques qui explorent à leur façon les noirceurs sensibles de l’affaire. Autant d’échos mystérieux et osés à ce texte, dégagés de tout souci d’illustration ou même de préfiguration du spectacle…


Le 10 février 2014, François Chaffin a lu pour la première fois en public quelques épisodes de ce nouveau texte incandescent et noir, avec l’écho de sa musique ; tandis que je projetais une version remasterisée et augmentée de ma séquence Not a crime (qui n’en finissait pas d’attendre son heure), comme première piste de la réplique photographique que j’envisageais de fournir à cette création. Tout ceci sous les bienveillants auspices de Guillaume Lecamus, du Morbus Théâtre, qui organise mensuellement des Lectures-rencontres en appartement à Paris, dans le 13e (allez voir si cela vous tente !)

Devant le succès de la formule testée sans filet au cours d’une heure de live en ce début 2014, nous avons décidé d’en faire une version brève diffusable à l’écran (un extrait de quelques minutes, texte et musique, qui épouse à sa façon foutraque le cours de la séquence photographique). Ce fut la Black Variation #1.

Alors, nous avons décidé que d’autres Black Variations suivraient, offrant d’autres échos mystérieux et osés à ce texte, avec pour nouvelle ambition de servir également d’anticipations alléchantes de la création théâtrale… Une demi-douzaine d’épisodes a été programmée, à un rythme quasi-mensuel, jusqu’aux dates françaises de création du spectacle : Entretiens avec la mer, une coproduction du Théâtre du Menteur et du Théâtre Kaze, première version à Tokyo en août, création de la version française à la Ferme de Bel Ebat (théâtre de Guyancourt) les 6 et 7 novembre 2014.

À la veille de quelques dates de reprise de la pièce en mars 2015, la saga des Black Variations se clôture sur un 7e épisode présenté pour la première fois lors d’une soirée de projection de l’intégrale du projet : Ruée dans les Box #5, le 6 mars 2015 au (petit) théâtre de la Cavalerie : plus de détails ici !

 

Black Variation #1, 4’45”, mars 2014
textes et arrangements sonores : françois chaffin / musique : j.-s. bach
photographies et montage : ernesto timor (d’après la séquence not a crime, feat. anne-lise)

Black Variation #2, 5’26”, avril 2014
textes et arrangements sonores : françois chaffin / musique : benjamin coursier
photographies et montage : ernesto timor (d’après la séquence tornado, feat. angele bangor)

Black Variation #3, 7’30”, mai-juin 2014
image : ernesto timor (d’après des photos de répétition France + Japon) / textes et arrangements sonores : françois chaffin / musique : benjamin coursier / avec les voix de Céline Liger, Julien Defaye, François Chaffin et des comédien(ne)s du Kaze.

Black Variation #4, 5’50”, juin-juillet 2014
textes et arrangements sonores : françois chaffin / musique : benjamin coursier / photographies et montage : ernesto timor (d’après la séquence transmutation, feat. caelia virga)

Black Variation #5, 6’15”, août 2014
textes et arrangements sonores : françois chaffin / avec les voix de céline liger, julien defaye, françois chaffin et des comédien(ne)s du kaze / photographies et montage : ernesto timor (d’après la séquence l’esprit d’escalier)

Black Variation #6, 6’50”, octobre 2014
textes et arrangements sonores : françois chaffin / musique : benjamin coursier / avec les voix de céline liger et françois chaffin / photographies et montage : ernesto timor (d’après la séquence ceci n’est pas une scène)

Black Variation #7, 5’46”, mars 2015
textes et arrangements sonores : françois chaffin / musique : benjamin coursier / avec les voix de céline liger et françois chaffin / photographies et montage : ernesto timor (d’après la séquence l’entretien individuel, feat. bea huet)







« Voir clair, c’est voir noir » disait Paul Valéry.
À vous de voir…
(en montant le son et en HD de préférence) !

 

Toi Tu : Ferme de Bel Ebat, Guyancourt (78), mars 2014

La tête froide

shot: may 09 | printed: today | cool down hottie | paris

shot: may 09 | printed: today | cool down hottie | paris

Cette agréable vision d’ami du radiateur pour vous dire, bien à l’opposé, mes bonnes résolutions de froid recentrage photographique !
Moins de corps et plus de sens, quelque chose dans ce goût-là. Des questionnements artistiques, des atermoiements existentiels, des priorités par manque de temps aussi plus simplement… Bref, je suspends un peu la production de nouvelles “petites formes photographiques”, préférant cette légère frustration à la menace terrible de la répétition à vide…
Pour ceux qui n’auraient pas reçu ma carte mensuelle, spécialement malmenée par les serveurs de courrier, ou qui ne lisent pas les petites lignes en dessous, je rappelle d’ailleurs la sortie de Mano Blanca, séquence ultime dans laquelle je prends visiblement des gants pour refermer en beauté le bien nommé cycle Vicious Circles

« Tout m’y semblait à sa place »

shot & printed: today | augmented reality | lyon

shot & printed: today | augmented reality | lyon

Je serais presque tenté de vous livrer dans un petit doggy bag les dernières 24 heures de ma vie. Tant ça a été riche en tours de roue verbalisés, en amitiés mort-nées, en empathies tarifées, en échecs cocasses concassés (je garderais pour moi les bons moments, faut pas déconner). Et puis hein Irregular n’est pas plus un mur des lamentations que des fanfaronnades, ce n’est quand même rien d’autre que mon petit laboratoire. Donc envoyez la musique des fictions photographiques, et puis, pour l’écho des mots, la dernière page de ce troublant petit livre récemment commis par les établissements Verdier… Lire la suite

Je respire (un bon coup) (profondément)

Photo © Ernesto Timor

shot: dec 11 | printed: today | (nothing) | lyon

Image tirée de « Embrouillamini ». Pour la suite de la manipulation, veuillez emprunter ce petit couloir qui mène à la salle d’art et d’essai de mon site : Cercles vicieux

[eng] Vicious Circles gallery welcomes See what I mean.

 

Le titre de ce post est par ailleurs emprunté à l’extrait de roman qui ouvre ce livret, prélevé dans Un peuple en petit, d’Olivier Rohe et qui, lui aussi, déchire (entre parenthèses).

D’un sourire un peu fou de survivant

Photo © Ernesto Timor

shot: jul 09 | printed: yesterday | play my tape | distant outskirts of paris

Image tirée de « Invitation à débattre n°1 », enfin sur vos écrans ! Longtemps connue sous le nom de code « Scotch 1 » (plusieurs indiscrétions ont été commises en images ici-même), cette séquence a mis un peu plus de deux ans pour sortir de sa boîte de Pandore !* C’est dire si elle compte pour moi, et comme il a fallu la peaufiner… Lire la suite

Numérologie culottée

Photo © Ernesto Timor

shot: feb 11 | printed: today | magic number | distant outskirts of paris

Une vue alternative de ma nouvelle séquence par plusieurs fois annoncée et reportée « Les numéros complémentaires »… Projection dans la petite salle d’art et d’essai de mon site : Cercles vicieux. C’est souterrain et chiffré (et bien sûr pas pour les anticorps)…

[eng] Vicious Circles gallery welcomes Matchbox.

Canicule

Photo © Ernesto Timor

shot: feb 11 | printed: today | hot over here | lyon

Encore des promesses en l’air, me direz-vous… Mais un jour de cet été, je publierai aussi, comme en pendant à ma série souterraine encore inédite Les numéros complémentaires (j’en parlais ), je publierai donc C’est un comble c’est la vie. La série est complète, faut juste finir le traitement… Vous verrez, ce sera rafraîchissant :-) …

Les inventions oubliées :
aujourd’hui, la chance

Photo © Ernesto Timor

shot: feb 11 | printed: today | need a lucky number | distant outskirts of paris

Au-delà du clin d’œil à la tempête de tuiles qui me martèle la tête ces temps-ci (je suis pas ici pour raconter ma vie, mais quand même des fois ça dépasse ;-) eh bien je vous annonce l’arrivée prochaine d’une nouvelle saga dans la zone Vicious Circles de mon site. C’est pas tout à fait terminé, alors pour l’heure je n’en montre pas davantage que ce numéro 13 — cela s’appellera Les numéros complémentaires [Matchbox]. Ouvrez l’œil…

Insolation

Photo © Ernesto Timor

shot: sept 10 | printed: today | now and then | paris

Planche extraite de « Le soleil qu’on fait prisonnier », une séquence qui ne traine pas à vous insoler… Projection dans la petite salle d’art et d’essai de mon site : Cercles vicieux. Comme tout cela parle encore et encore de pose et d’accrochage, en titre comme en texte d’ouverture je cite ni plus ni moins que les Frères Jacques, avec l’indépassable C’que c’est beau la photographie (sorry les jeunes !)…

[eng] Vicious Circles gallery welcomes Aperture.
Lire la suite

L’art photographic’

Photo © Ernesto Timor

shot: nov 10 | printed: today | is this art ? no just handycraft | paris

« L’Oisiveté », une séquence pour combattre gentiment l’ennui des jours pluvieux… Projection dans la petite salle d’art et d’essai de mon site : Cercles vicieux. Les lignes étranges qui l’ouvrent sont d’Olivier Cadiot, je les retranscris ci-dessous (sans leur importante mise en page, hélas) pour ceux qui veulent tout — la chair des mots et les mots de la chair)…

[eng] Vicious Circles gallery welcomes Are you free?: that is the question :-).
Lire la suite

Conviction intime

Photo © Ernesto Timor

shot: feb 09 | printed: today | something\’s going on | paris

Conviction intime, une séquence longtemps mûrie, il en reste un petit filet d’images, limpide, contrasté, essentiel… Les mots qui l’ouvrent sont d’Antoine Volodine. Projection dans la petite salle d’art et d’essai de mon site : Cercles vicieux.

[eng] Vicious Circles gallery welcomes The inside of her: gentle and subtle :-).