Griffonnages

Photo © Ernesto Timor - Vautour fauve

shot: sept 17 | printed: today | vercors (near the alps) | griffon vulture (far)

On peut être un acharné du grand angle et aimer observer les piafs, la preuve. Ça va celui-là est grand (très). Et je suis gentil (très), j’ajoute à la vue plein cadre un colossal agrandissement pour que vous puissiez y compter les plumes.
C’est donc un vautour fauve (je savais) mais c’est lui qu’on appelait avant le griffon (je savais pas, je croyais que c’était un monstre de légende). Pour les chemtrails à côté, je sais pas… ;-)



Photo © Ernesto Timor - Vautour fauve

shot: sept 17 | printed: today | vercors (near the alps) | griffon vulture (closer)

Retour de clic-clac

Photo © Ernesto Timor - clic-clac

shot: jan 07 | reprinted: jan 17 | paris | single bed [series]

Cette image est extraite de Clic-clac, une nouvelle arrivée au rayon séquences photographiques. Les images ont pile 10 ans d’âge, ce qui est tout frais c’est l’impulsion de compilation, le coup de flip-book presque (les images de la série sont au nombre de 33 !).

Dites 33, et le convertible venu du froid s’éveillera. […] Ce n’est pas ma seule tentative de performance photographique frontale sur canapé / divan / sofa, mais c’est la plus ancienne et quelque part la plus légère et jolie (des notions qui ne sont pas forcément en haut de mon échelle de valeurs infernale). Le suédois démonté n’y est pour pas grand chose, par contre la parfaite Marine y est pour beaucoup…

Extrait de la présentation d’intro.

A découvrir dans son intégralité en Enfer : Clic-clac [Single Bed]



Les attractions nécessaires : aujourd’hui, le printemps

1312-life7077

shot: dec 13 | printed: today | jura (not far from switzerland) | living again

On en trouve encore à nous dire
Qu’on n’a rien compris à la vie
Arrête un peu ou on va rire
Ou explique-nous si t’as envie
C’est vachement compliqué d’être né
Mais c’est marrant d’être vivant
On est tout le temps étonné
Et puis on s’ra pas mort avant

Loïc Lantoine, Badaboum

Il y avait longtemps que je n’avais pas invoqué notre tendre camarade Loïc. Là l’envie en revient trop fort, même si illustrer des trucs comme ça est toujours un peu terrain glissant. C’est de l’avoir vu de tout près, rire et pleurer tout comme avant, c’était là au Marché Gare à Lyon. Sans la jouissive Cie des musiques à ouïr, cette fois, sans même l’indispensable François Pierron, mais avec The Very Big Experimental Toubifri Orchestra, une bande de jeunes qui promettent et donnent des souffles nouveaux à toutes ces chansons (?) vitales !


Jeu de société pour solitaire

Photo © Ernesto Timor

shot: aug 10 | printed: today | distant outskirts of paris | mikado’s bride [series]

L’Enfer vient d’accueillir dans la chaleur de ses rayonnages La fiancée du Mikado [Mikado’s Bride], une sombre étrangeté qui prend place dans la collection Passes et passages. L’image ci-dessus en est une oubliée ou une inédite, selon comment on voit les choses…



La fiancée du Mikado (Un livret de la collection Passes et passages)

Photo © Ernesto Timor

shot: aug 10 | reprinted: today | distant outskirts of paris | mikado’s bride [series]

La fiancée du Mikado [Mikado’s Bride] combine en trois chapitres inégaux plusieurs visites d’une jeune femme à la maison aux bambous. Aussi surprenant que cela paraisse, il n’y a là aucune intervention de ma part sur le décor, ni intention artistique de qui que ce soit : rien que des bambous coupés, mis à sécher, stockés là où y avait de la place. Ça n’empêche pas de rêver un peu…

Photographiées en 2009 et 2010, ces vues sont quasi toutes inédites. Et pour les rares déjà vues ici ou là (le vertige de couverture, ou plus loin une nature morte exposée parmi les Incartades), elles retrouvent enfin leur contexte de naissance. Cette étrangeté prend place dans la collection Passes et passages.
Lire la suite

Fenêtres avec vue

Photo © Ernesto Timor

shot: jul 15 | printed: today | liège (belgium) | sightseeing

Bien sûr j’ai déjà usé de ce titre. Mais je pense que c’était sans le pluriel ! Il n’est pas même impossible qu’une autre fois j’aie déjà publié une photo du même sujet, peut-être même sous cet angle fatal, il y a 6 ou 7 ans de ça. Dans mon souvenir, rien n’a vraiment changé dans cette étrangeté liégeoise, si ce n’est la position des nuages…


Ciseaux caillou (Un livret de la collection Vicious circles)

Photo © Ernesto Timor

shot: apr 10 | reprinted: today | outskirts of paris | criss cross [series]

Ciseaux caillou [Criss Cross] est la réédition d’une séquence de 2010, première collaboration avec le corps et l’âme dansantes de Magalie.
C’est un jeu du chat et de la souris, une pelote insaisissable à laquelle se résume la vie, le temps d’un bain de soleil. C’est évidemment un Vicious Circle.

Lire la suite

Magie à faire soi-même

shot: june 10 | printed: today | near paris | be magic

Une petite oldie but goldie, où la production n’a pas lésiné sur les effets spéciaux non simulés, descente de lumière divine sur danseuse baroque… A part réjouir mon goût des relectures multicouches, cette image a une utilité, parfaitement. Attirer votre attention sur la parution ce jour de Trois petits tours [3-steps Magic], une séquence totalement reconstruite et illuminée d’inédites, où l’on retrouve cette même incendiaire Jackie voleter dans ma cabane photographique préférée. Ça se passe, bien entendu, dans L’Enfer

Recours au langage des signes dans un environnement inapproprié

shot: june 12 | printed: today | hungry ghosts | lyon

shot: june 12 | printed: today | hungry ghosts | lyon

Djennifer Goranitzé, une des reines du dortoir ouest, se rendait chaque année de l’autre côté de la frontière. Le voyage était difficile et souvent Djennifer Goranitzé risquait sa vie dans l’entreprise. Elle serrait les dents, elle se battait contre l’adversité, elle avançait coûte que coûte Lire la suite

Vase communicant #2

Photo © Ernesto Timor

shot: nov 11 | printed: today | animal heart | outskirts of paris

Le texte ci-dessous a été écrit par L. Sarah Dubas en écho à cette image, tous deux conçus pour être publiés ensemble sur Irregular. Tandis que moi-même je pars simultanément Dans le désert du bar, blog de l’auteure, publier l’image que j’ai choisie en écho à un texte qu’elle m’a adressé tout exprès.
Ce fric-frac d’offrandes sans réserves et non sans risques fait partie de l’édition de décembre 2011 des Vases communicants, réseau échangiste littéraire auquel j’ai le plaisir de participer pour la deuxième fois (plus d’infos en bas de page) ! Lire la suite

« Veuillez rendre l’âme… »

Photo © Ernesto Timor

shot: yesterday | printed: today | white light white heat | distant outskirts of paris

Il y a bien longtemps que je n’avais pas explicitement cité Noir Désir par ici. V’là qu’ça r’commence…


Emmène-moi danser
Dans les dessous
Des villes en folie
Puisqu’il y a dans ces endroits
Autant de songes
Que quand on dort
Mais on n’dort pas
Alors autant se tordre
Ici et là
Et se rejoindre en bas
Puisqu’on se lasse de tout
Pourquoi nous entrelaçons-nous ?
Lire la suite