Mon Lieu Secret (chantier-galerie)

Revue de presse

Comme ça leur vient : retours de visiteurs et de lecteurs sur cette page (nouvelles critiques bienvenues !)
Les entretiens (y compris radiophoniques !) sont sur cette page

Publication

La Nouvelle Vie Ouvrière du 21 février 2014

Bimensuel NVO / La Nouvelle Vie Ouvrière (magazine national publié par la CGT depuis 1909 et qui semble vivre ses tout derniers jours sous forme de publication papier, les plans sociaux sont partout… j’ai en quelque sorte le triste privilège de faire la fermeture).
Amélie Meffre signe une petite chronique bien aimable du livre et de l’expo à la fois…

Une très belle galerie de portraits, assez énigmatique quant au choix des endroits. Un parti pris intéressant, comme un secret que l’on dévoile à peine… Plus qu’un circuit d’un Lyon insolite, Ernesto Timor dit en images comment chacun vit son espace intime dans une grande ville.






Extrait

Actuphoto, mars 2014.

Magazine web Actuphoto. Tout arrive : même une longue chronique à la une d’Actuphoto ! Un article étrange, riche en coquilles et erreurs variées (il a même transformé en femme l’ami Dominique Sampiero qui signe la préface !), au point de sembler par moments traduit d’une autre langue… mais qui donne du projet une lecture intimiste très positive !
A lire en version originale en ligne

Ernesto Timor est cet ami intime, celui qui a voulu pénétrer le quotidien d’individus, amis ou inconnus. Presque surréaliste, la prose de Sampiero se veut introductrice d’un travail sur le corps et la matière, sur l’ici et l’ailleurs, le désir et l’instant. Tous ces thèmes sont effectivement étroitement liés avec la série que propose Ernesto Timor… Les motivations et l’attachement de la personne pour le lieu entrent en jeu, et il s’agit de déceler une correspondance, une lecture sur plusieurs niveaux. L’avantage de l’ouvrage réside dans sa diversité, de nombreux points de vue et sentiments intimes se dégagent des photographies. Images simples et sans complexes, qui présentent une ville, ses habitants, un rapport à l’espace et au temps que chacun est libre d’interpréter selon sa propre vérité, sa propre expérience.



Publication

ARLYO mag, février 2014

Magazine web Arlyo Mag. Lena Binétruy est venue, elle a vu, elle a été vaincue, dirait-on… !
A savourer intégralement en ligne

Ernesto Timor revient avec un projet in situ débordant de sincérité, intitulé Mon lieu secret. (…) En plus de raconter une histoire, ses photographies sont d’une beauté saisissante. (…) Sans aucun doute la façon la plus belle et la plus poétique de redécouvrir notre ville, en lui redonnant toute sa dimension artistique.





Photo © Ernesto Timor

Ego La revue n°22 (hiver 2013)

Trimestriel Ego La Revue. Pleine page « coup de foudre » ! On y retrouve une des photos les plus élégantes de Mon lieu secret (choix logique pour ce city magazine chic et choc) mais aussi, sous la plume d’Audrey Dupont, un petit article acéré qui dit de belles choses sur le fond du projet. A lire intégralement sur la version PDF feuilletable en ligne…

Le travail d’Ernesto Timor évite la carte postale. Il invite à voyager dans l’intime. Au cœur de l’être et de la ville lorsque ceux-ci ne font plus qu’un. Il interroge sur ce que l’espace dit de nous et sur ce que nous lui faisons dire en l’ayant choisi. Lieux à messages, de souvenirs, décalés ou symboliques, endroits en mutation, point d’ancrage ou point de départ, écrins de confidences, lits des premières ou dernières fois… Avec sa galerie de portraits, Ernesto Timor n’invente pas le mieux-être mais le « lieu-être » : la prolongation d’un paysage intérieur où il se raconte une émotion.

 

A nous Lyon n°187, oct. 2013

Bimensuel A Nous Lyon. Un chouette article à la veille de la parution de Mon lieu secret signé Frédéric Crouzet, à lire plus aisément en PDF.

Le photographe Ernesto Timor publie, aux éditions Libel, un joli recueil intitulé Mon lieu secret, une galerie de portraits de Lyonnais qui ont accepté de prendre la lumière dans un endroit qu’ils affectionnent. À travers ces visages, bien souvent anonymes, et des arrières-plans pas toujours identifiables, apparaît un étonnant et intime portrait de la ville…





main tenant

Main tenant, octobre 2013

Blog de critique artistique Main tenant. Marc Verhaverbeke était présent à la première rencontre parisienne autour du livre et y a posé son œil curieux et bienveillant. A lire ici.

Belle façon de découvrir une ville avec celles et ceux qui y vivent. Et photos jamais prises auparavant. De courts textes accompagnent les photos, décrivant sans décrire, favorisant la rencontre, croisant le singulier, l’insolite et le familier.






Page de la parution

Rue89 Lyon, juillet 2013

Presse en ligne Rue89 Lyon. Un entretien avec Leïla Piazza autour de la genèse de Mon lieu secret, et plus encore, puique cela prend place dans la saga d’interviews C’est bien beau d’être artiste… A retrouver intégralement ici.

Tout juste arrivé à Lyon, le photographe Ernesto Timor veut apprendre à découvrir la ville. Devant la réserve légendaire des Lyonnais, il s’arme d’un projet : Mon lieu secret. Ponts, parcs, toits, chambres, fenêtres sur cour, cimetières, toilettes… Ici les lieux sont détonants !








Lyon-capitale-1309

Lyon Capitale, septembre 2013

Mensuel Lyon Capitale. C’est dans le dossier Vive la crise, un article de Claire Teysserre-Orion sur le crowdfunding. L’interview avait eu lieu à mi-parcours du KissKissBankBank lancé pour aider à financer le livre Mon lieu secret, on ne savait pas encore si l’issue serait heureuse… J’ai surligné les passages qui me concernent, pour les lecteurs pressés…

Quand le public révèle et produit des talents…













presse-incartades-progres

Le Progrès (Est lyonnais), 20 juin 2013

Quotidien Le Progrès. Oh, un papier de la presse locale qui est une vraie jolie critique ! Monique Desgouttes-Rouby a écrit sur mon exposition Incartades, en juin-juillet 2013 à l’Espace Albert Camus de Bron.

« A voir sans faute ces scènes familières et surréalistes, portes entr’ouvertes sur l’autre côté d’un miroir. Les œuvres d’Ernesto Timor sont traversées par des lignes de fuite, des trouées de lumière, des silhouettes furtives dans la pénombre de la ville… »











Le-Progres

Le Progrès (pays roannais), 2 février 2010

Quotidien Le Progrès. Karine Kranich signe une jolie critique de l’expo Les limites nous regardent, en février 2010 à la médiathèque de Roanne.

« Photographe laborantin, Timor philosophe sur le sens du cadre et s’amuse à le déconstruire… Regardants regardés, acteurs ou spectateurs : le visiteur continue le petit chemin de pensée que ces deux pionniers* ont foulé. A suivre absolument. »

* Autre exposant de ce mois sur la thématique de la frontière, dans les rayonnages de la médiathèque cette fois : Guy Morrison.

« Comment s’en sortir sans sortir »

Photo © Ernesto Timor

shot: oct 11 | reprinted: today | lyon | alt take

Guillemets sur ce titre car la formule vertigineuse est de Ghérasim Luca.

Et cette photo, vous croyez la connaître sans tout à fait la reconnaître, si vous êtes un peu attentifs. C’est en effet une rivale malchanceuse d’une des images de Mon lieu secret, l’une de celles qui a été le plus vues et reproduites, au point que j’en vienne à oublier qu’au départ elles étaient deux, bien difficiles à départager. Et, je vous le donne en mille, à présent une voix sourde en moi crie à l’erreur judiciaire !

Lire la suite

Vous avez du feu ?

Photo © Ernesto Timor

shot: jan 14 | printed: today | corrèze (center of france) | light my fire (will you?)

“Des projets ?…” Cette question étonnante revient de temps à autre. Elle est sans doute devenue inévitable quand on ne tweete pas sa vie, ou que son Facebook ne sert pas à géolocaliser en temps réel la forme de ses Oh et de ses Ah

Lire la suite

Comme ça leur vient

Cette page compile le meilleur des retours des lecteurs sur Mon lieu secret !
Non exhaustive mais évolutive, elle se nourrit de vos impressions, du petit mot au grand développement. Toutes nouvelles paroles bienvenues (par mail ou formulaire) !

Mais aussi… Revue de presse : compilation d’articles sur cette page. | Les entretiens (y compris radiophoniques !) sont sur cette page


À révéler mon lieu secret à d’autres paires d’yeux
— d’autres destinataires !
puis-je garder à discrétion, à défaut de mystère
le lieu d’être de mon secret
sans y voir soudain déballé
ce que je chéris mieux
— sans être avaricieux…
loin des regards, loin des curieux et tous les tralalères ?
À promener mon lieu secret, à ce moment précis
du dedans au dehors
sur le théâtre de la vie, parmi tous ces décors
tel qu’en moi, je le lie, l’endroit
où, tout ce que je lis, c’est moi
jusqu’à le résumer
à sa plasticité
dans la geste photographique d’Ernesto Timor

Tiniak Le Niak, bloggueur sur paVupApRi

 

Ernesto a bien plus que du talent et en plus c’est un chic type, ce qui ne gâche rien à l’affaire.

Gordon War, photographe et animateur de lieu d’expo (Espace Bis à Tournai, Belgique).

 

(…) C’est une ville, voilà, une ville avec des gens, qui vivent là. Une ville comme elle vient, comme elle est venue au fil du temps et des aventures humaines, dont les photos nous donnent à entr’apercevoir, sous des angles des cadres et des profondeurs de champs tous différents, autant de pièces d’un puzzle en 3 D à jamais incomplet. Et puis des gens reliés à chacune de ces pièces, pour des raisons qu’au fond eux seuls connaissent, et alors même que ces pièces n’existeraient pas sans eux. En tout cas pas comme ça. A la clé, sous une apparente simplicité, et malgré les quelques mots signalétiques (au sens large), un mystère qui reste entier, un espace où l’on peut rêver des vies.

Sylvie Zammit, directrice des affaires culturelles en Essonne.

 

C’est vraiment un beau travail. (…) Lieux faits secrets de l’amas d’un temps plus intérieur… des traces singulières… J’ai été frappé, moi qui ai peu l’habitude de la fréquentation des recueils de photos, de l’impact des grands formats dans le “saute-aux-yeux…”

Jean-Louis Baille, co-fondateur de la Cie des Indiscrets (Limoges).

Félicitations ! Superbe impression, mise en pages impeccable, rythmique imparable, textes adaptés, très belle réussite !

Leopold Baiwir, photographe à Lyon, ancien professeur de cinéma en Belgique.

Ces photos sont étonnantes et belles, elles m’ont sauté aux yeux ! Les personnes sont raffinées, les endroits décalés, le tout est harmonieux et lumineux.

Véronique Gaudin, artiste (Paris).

Ernesto travaille souvent pour le théâtre. Est-ce un hasard ?
Via la réalité de ces sujets, il nous fait entrer, nous convoque, dans le théâtre complexe et poétique de son imaginaire.
Et nos yeux d’entamer un parcours labyrinthique dans une ville fantasmagorique.
Est-ce vraiment Lyon qui nous est montrée, au travers des lieux choisis par ses habitants ?
Est-ce vraiment un travail de portrait ? Bien sûr, les visages. Bien sûr, ces modèles d’un jour (toutes les photos ont été “posées”, rien n’est pris sur le vif.) Mais ne nous faut-il pas aller au delà de la perception du “simple” portrait pour appréhender ce livre ?
Comme si le photographe avait pris le parti de mêler les sujets humains, qu’il les connaisse ou non, à leur décor. De leur rendre hommage pour nous inventer une ville rêvée, sa ville rêvée. Dans sa somptueuse lumière personnelle, d’où émane (toujours) une étrange et fascinante poésie.
Ce travail, je le perçois comme un de ses lieux secrets à lui.
Qu’il nous offre et nous dévoile, au fil des lieux, au fil des visages rencontrés, en toute pudeur.
J’ajouterai quatre mots : Ernesto, thanks for sharing…

Nathalie M. (Mondes sensibles)

J’aime beaucoup ton travail, les gens, ton œil sur eux et la façon dont ils te témoignent leur confiance. Je crois que je suis touché. C’est fou mais j’ai l’impression que les photos me parlent au point de m’être familiarisé avec chaque personne !

Julien Agret, graffeur (Lyon).

Bien sûr mon lieu secret est un garçon de café, bien sûr il demandait un peu de douceur d’approche avec ses bras de velours et ses yeux de biche, bien sûr pour aller jusqu’à mon lieu secret, quel autre photographe qu’Ernesto aurait pu m’accompagner ? Qui mieux que lui aurait pu tout en pudeur me laisser passer derrière le comptoir sans effrayer ce moment qui d’habitude est sauvage comme un oiseau… Un lieu secret est toujours secret même pour soi-même, il révèle une part de nous à moitié dans l’ombre, à moitié dans la lumière, et même si l’ombre et la lumière font l’amour, on est toujours au seuil d’une surprise quand on se voit là. C’est pourquoi le projet de mon lieu secret est magique et les photos du livre sont magiques, d’avoir capturé des instants clés, des sortes d’équations qu’on ignore et qui nous ignorent avant d’être vues…Bravo pour toute cette délicatesse et les étincelles vivantes partagées là…

Maguelone, l’Antre Autre (Lyon).

Ce que je vois en premier c’est une personne, une immobilité tranquille et un peu secrète. Je ne me sens pas invitée à entrer mais plutôt à effleurer. Effleurer les sensations de quelqu’un d’autre… Alors je ne tourne pas la page tout de suite, je laisse mon regard vagabonder. Ce qui me touche dans chaque photo ce n’est pas la première vision que j’en ai, c’est plutôt de découvrir à l’intérieur de chaque image un petit détail en clair-obscur qui se révèle doucement, une fenêtre de lumière qui donne une incroyable présence et clarté à un détail qui aurait pu être insignifiant.

Lucie Catsu, metteur en scène, Cie Le chat perplexe (Aubusson).

Ubiquité, quand tu nous tiens

Photo et graphisme © Ernesto Timor

Teaser personnel : Tout l’monde y peut pas être partout !

Résumons-nous.

Je suis à Paris, treizième convive dans une exposition collective d’artistes (par ailleurs belges, quant à eux !) aussi allumés que talentueux. C’est Bis + 3, à la galerie du 59 Rivoli. J’y fus en chair et en os ce mercredi 16 pour un vernissage fastueux. L’expo se poursuit, de 13h à 20h tous les jours sauf le lundi jusqu’au 28 octobre. Tout ce temps, une permanence est assurée par le grand manitou Gordon War, il y a même une table présentant le tout nouveau tout beau livre Mon lieu secret, disponible au retrait pour les souscripteurs et à l’achat pour les autres ! Plus de détails ici.

Je suis à Lyon, de-ci de-là pour les premiers événements liés à la sortie dudit livre. Première rencontre (en compagnie de deux autres auteurs de livres tournant autour de ce territoire lyonnais) ce jeudi 17 à la librairie Rive Gauche, premières dédicaces pour des acheteurs jusqu’alors inconnus, moment chouette et inédit ! Et ça se poursuit avec tout ce week-end à la Braderie Lumière, puis une soirée dédiée aux souscripteurs ce mardi 22 octobre à la Croix Rousse, etc. Ces événements et les suivants sont listés en détail dans la colonne Ça va se passer

Et donc, le livre étant paru, il est aussi tout à fait officiellement disponible où que vous soyez : physiquement présent dans quelques bonnes librairies déjà, commandable partout, que ce soit chez votre local dealer, sur des librairies en ligne ou directement chez les éditions Libel.

Ça, c’est fait

En ce 4 octobre, impression du livre Mon lieu secret !! Traversée  des Dombes dès potron-minet pour assister au calage sur les presses de la SEPEC, choix final de Libel. Un peu tendu par l’événement, je dois dire, j’ai mis bien longtemps avant de songer à sortir mon appareil. Je n’ai pas capté le chaloupage parfumé de la secrétaire offrant les cafés, les poches sous les yeux du jeune conducteur offset, le cri du cœur de son vieux collègue (“il y a de la lumière dans ces photos !”), l’impatience chronométrée du chef d’atelier, le sourcil haut froncé de l’éditeur, l’insistance d’Ernesto himself à renoircir tout ça… Pour tout ça le souvenir me suffit, et à vous l’imagination. Juste quelques constats matériels — et encore ! on ne voit plus grand chose dépasser des carters des presses offset de maintenant, pas d’images de lieux secrets roulant à 10 000 tours dans la gueule du monstre  Komori  8 couleurs…

Sinon, ah oui, ce sera grand et beau, une fois tout fini, encore 10 jours à patienter !

shot & printed: today | bourg-en-bresse (far from lyon ;-) ) | komori meets timor

Mon Lieu Secret, expo à Lyon en février-mars 2014

Du 18 février au 8 mars 2014, expo à Lyon, salle d’exposition de la Mairie du 1er.

mls-mairie1-logo_v

Le sens de Mon lieu secret a été de photographier les gens dans un cadre qui prolonge peu ou prou leur paysage intérieur. Un lieu auquel ils tiennent profondément, d’ampleur variable (du grand panorama au petit cabinet), privé ou public, mais qu’ils ont envie de me présenter : un lieu dont ils sont prêts à entrebâiller le secret pour le plaisir d’un partage pas banal. Chacun est libre d’interpréter à sa façon cette notion de lieu secret, je ne pousse personne vers du plus typique, du plus insolite ou du plus intime que son choix initial !

Installé à Lyon depuis trois ans, j’y suis curieux de son urbanité dans les deux sens du terme, de ses habitants comme de ses lieux… C’est ainsi qu’a démarré ce projet, au petit bonheur des rencontres, dans l’idée que cette galerie de portraits serait riche de sa diversité et de son évolutivité et trouverait en chemin sa cohérence. Une cartographie mentale s’est dessinée bien plus qu’un énième circuit du Lyon insolite, une manière de dire en images comment chacun peut vivre son espace intime dans une grande ville.

Mairie du 1er | 2, place Sathonay | 69001 Lyon | 04 72 98 54 20 | www

Horaires : du lundi au vendredi de 17h à 20h, le samedi de 10h à 12h
Accès par la Montée de l’Amphithéâtre, sur le flanc droit de la Mairie, entrée comme pour la Salle des Mariages…

Vernissage : mardi 18 février à 18h30.
Rencontre mardi 25 février à 18h. Entre réel, image et imaginaire, quelle perception de la ville ?
Avec Gilbert Vaudey, auteur de Le nom de Lyon (éd. Christian Bourgois, www) et d’autres invités…

Photo © Ernesto Timor

Invitation : recto

Photo © Ernesto Timor

Invitation : verso

 

N.B. La présentation globale du projet Mon lieu secret est sur cette page.

Que vous soyez professionnel ou très très curieux du qui/comment/pourquoi de ce projet, vous pouvez télécharger ce dossier de presse !

Photo © Ernesto Timor

Collectionnez les teasers…

Photo © Ernesto Timor

Collectionnez les teasers…

Photo © Ernesto Timor

Collectionnez les teasers…

Photo © Ernesto Timor

Collectionnez les teasers…

Photo © Ernesto Timor

Collectionnez les teasers…

Photo © Ernesto Timor

Collectionnez les teasers…

Photo © Ernesto Timor

Collectionnez les teasers…

Photo © Ernesto Timor

Collectionnez les teasers…

Photo © Ernesto Timor

Collectionnez les teasers…

Photo © Ernesto Timor

Collectionnez les teasers…