Sous le soleil à retardement

Photo © Ernesto Timor - Contretype

shot: sept 10 | reprinted: today | paris | sweet negative

C’que c’est beau la photographie
Le soleil qu’on fait prisonnier
Pas d’raison pour qu’on les oublie
Les p’tites femmes en p’tite robe d’été

C’que c’est beau la photographie
Bougeons plus ! l’amour va passer
1, 2, 3, c’est la plus jolie
Agrandie, vous l’encadrerez.

On sourit pour l’éternité.

Plus sautillant que mes morceaux choisis littéraires habituels, non ?
C’est ce qui ouvre Le soleil qu’on fait prisonnier [Aperture], une somme qui, en trois chapitres, propose la synthèse d’une collaboration étalée sur plusieurs années avec la rousse Kitsune. Ça ne nous rajeunit pas du point de vue de la date des clichés (de 2009 à 2011) mais ça rafraîchit le regard !
Même si ce grand voyage contrasté entraîne parfois au bord du vide ou au cœur des noirceurs, tout ceci n’est qu’un jeu, à commencer par le titre, emprunté… aux Frères Jacques, dans cet extrait de C’que c’est beau la photographie !
Quant à l’image extraite de l’affaire, elle est merveilleusement représentative de l’intention… mais beaucoup moins de l’esthétique de l’ensemble, tout cela étant full colour et en positif !!

Ceci constitue le dernier livret paru en Enfer, hop !

Magie à faire soi-même

shot: june 10 | printed: today | near paris | be magic

Une petite oldie but goldie, où la production n’a pas lésiné sur les effets spéciaux non simulés, descente de lumière divine sur danseuse baroque… A part réjouir mon goût des relectures multicouches, cette image a une utilité, parfaitement. Attirer votre attention sur la parution ce jour de Trois petits tours [3-steps Magic], une séquence totalement reconstruite et illuminée d’inédites, où l’on retrouve cette même incendiaire Jackie voleter dans ma cabane photographique préférée. Ça se passe, bien entendu, dans L’Enfer

Trois petits tours (Un livret de la collection Parcours en marge)

Photo © Ernesto Timor

shot: dec 09 | reprinted: today | near paris | 3-steps magic [series]

Trois petits tours [3-Steps Magic] est une séquence en grande partie inédite, même si les photos datent de fin 2009. L’une d’elle est une image phare des Limites nous regardent, au point qu’elle a un peu écrasé ses collègues ; mais à la réflexion, la publication d’une véritable séquence s’impose, composée de trois mouvements, comme toute bonne magie… Mercis renouvelés à l’écarlate Jackie (aux costumes et à la performance dansée).
Lire la suite

Bienvenue au club

Photo © Ernesto Timor

shot: mar 15 | printed: today | creuse (center of france) | before and after

Pas plus que cette photographie, ce titre n’a rien de dérisoire. Je peux rester une heure à reparder ce genre de micro-paysage, un vrai mille-feuilles d’existences.
Pour celles et ceux à qui il faut des sensations plus fortes, j’indique quand même l’arrière-boutique… L’Enfer reçoit depuis hier une nouvelle séquence pas piquée des gaufrettes… (Et ça aussi c’est rétro, un lien que ne verront jamais les visiteurs trop pressés !!)

La Norville, mai-juin 2008 : traces !

Expos photo

Photo © Ernesto Timor - expos photo - ici exposition Incartades, à Lyon

Dans cette rubrique vous accéderez à certains de mes projets ayant la chance d’être exposés “en dur” (dans le passé, une actualité brûlante ou un futur proche)… Cerise sur ce petit gâteau : une rétrospective en affiches ! Pour les différentes expos, choisissez la bonne page en déroulant les sous-menus, ou passez par le sommaire ci-dessous.

Au sommaire de la section Expos photo

 

Le périmètre (Un livret de la collection Parcours en marge)

Photo © Ernesto Timor

shot: nov 06 | reprinted aug 08 | belgium | here comes the rain (series)

Nulle mise en scène, rien que du miracle. Ce pur reportage a été réalisé en Belgique, dans la province de Namur en 2006…
Le périmètre [Here Comes The Rain] est une séquence parue en 2008 dans la collection Parcours en marge. C’est devenu pour moi un peu la séquence-mère des Limites nous regardent.

Il existe de cette série une adaptation sonorisée et bougée intitulée Le bruit des gouttes pour compagnie.
Durée : 15 mn. Son : Alice Calm. Montage vidéo : Ernesto Timor. Performance dansée : Morgane Karsenti.
Lire la suite

« Sur le fil d’une rivière invisible »

Photo © Ernesto Timor

shot: jul 14 | printed: today | lyon | silent streaming

Pour ce que nous en comprenons, il n’est personne qui puisse dire avoir été le petit ami d’Andre. Nous ne l’avons jamais vue main dans la main avec quelqu’un d’autre. Ou échanger un baiser — ne serait-ce qu’un léger contact avec la peau d’un garçon. Ce n’est pas son genre. Elle n’a que faire de plaire à quelqu’un, elle semble s’intéresser à d’autres choses — plus compliquées.

(Alessandro Baricco, Emmaüs.)
Quant à la photo que je me permets d’y accoler d’instinct, c’est un nouvel aperçu de L’entrée dans les lieux (titre provisoire), petite séquence qui finit de se préparer avant de se montrer à vous en Enfer.

Transit (Un livret de la collection Parcours en marge)

Photo © Ernesto Timor

shot: mar 08 | reprinted mar 14 | outskirts of paris | ground q4 (series)

Réédition augmentée d’une séquence parue en 2008 dans la collection Parcours en marge.

Photographié dans les entrailles d’un échangeur périphérique, à la limite exacte de la gare de bus internationale. Avec le beau Serge…
Lire la suite

Limites 2013 : souvenirs magnétiques

La dernière expo des Limites nous regardent s’est tenue du 1er au 30 mars 2013 à Lyon, à L’Antre-Autre.
Cette page en regroupe des traces partielles.
Flyer mars 2013

Flyer mars 2013 (recto)

Flyer mars 2013

Flyer mars 2013 (verso)

Programme de la soirée spéciale du  22 mars

Programme de la soirée spéciale du 22 mars

Quelques photos réalisées lors de cette soirée par Mister Tom Spianti lui-même, le virtuose de la vision tri-focale !

Gratuité du transport

Photo © Ernesto Timor

shot: mar 10 | printed: today | free trip | outskirts of paris

« Une belle assise » est le très lent, infime, zen opus #9 de mes Parcours en marge (side-project des Limites nous regardent). Prenez le temps de vous asseoir…

[eng] Border Lines gallery welcomes Sitting Bird: just relax…

Et aussi un échantillon des mots qui vous claqueront dès l’entrée…
Lire la suite

Roanne, janvier-février 2010 : annonce et traces !

Médiathèque de Roanne* (au nord-ouest de Lyon)
Expo du 26 janvier au 27 février 2010 (vernissage le mardi 26 à 18h30) + lecture-déambulation avec Céline Liger le jeudi 4 février à 19h.

Le gros de l’exposition Les limites nous regardent est fait d’une vingtaine de « Panoptiques naturels », grands tirages de proportions panoramiques. D’autres petites formes sont aussi présentées, mosaïques sérielles qui parlent moins de contemplations frontalières, davantage des liens qui sillonnent nos espaces mentaux : dans chacun de ces « Parcours en marge », une personne joue sur le fil à sa manière… L’expo occupe deux salles et comporte en complément de programme une projection des vidéos « Face A » et « Face B » ainsi qu’une « Zone à part » dans un mur de vitrines.

Guy MorissonCette expo se tient dans le cadre d’un mois intitulé « Frontières ou la photographie sans limites »
(en parallèle, installation du roannais Guy Morisson, qui investit les rayonnages avec sa rubalise et 101 photos suspendues, autant d’improvisations souriantes sur les frontières de chacun…).

Les limites nous regardent, visuel Roanne

Quelques vues de l’expo…

Le Progrès

Une jolie critique dans Le Progrès.

rw-tv

Reportage et interview minute sur RW TV, la télé du Pays roannais…

Yag

Captation sensible du parcours en mots et en jambes dans l’expo, avec Céline Liger et moi-même. Yag à la caméra…

Enregistrer

Enregistrer

Et en avant

shot: may 07 | printed: today | pickwick | outskirts of paris

shot: may 07 | printed: today | pickwick | outskirts of paris

Accrochage sans gravité (Hang on) : une séquence qui vient enfin de trouver sa place parmi les Parcours en marge (side-project des Limites nous regardent). Ces photos datent de plus de deux ans, la plupart ont déjà été dévoilées ici ou là, mais bizarrement il y manquait une ou deux images pas encore traitées pour boucler l’affaire… Donc la voici en ligne, et bientôt accrochée « en dur » (nous en reparlerons…).
Lire la suite

Suivante !

Photo © Ernesto Timor

shot & printed: mar 09 | what\’s next ? | paris

Dans une autre vie les marguerites s’effeuillent au ralenti (Not a crime ?) : une séquence qui a tout récemment rejoint les Parcours en marge (side-project des Limites nous regardent). La visite est déconseillée aux âmes sensibles…
En ouverture de cette noire comptine, quelques paroles de Bashung, comme le titre français le laisse présager.
Aujourd’hui je vais plutôt coller à l’esprit du titre anglais (comment ça, mes sous-titrages ne sont pas de pures traductions !?), voire pire, avec ce lapidaire :

« Monsieur Beaubaiser entre au peep-show.
Il ne le sait pas.
C’est dans un livre.
Il prend la fiction pour la réalité. »

(Christian Prigent, premiers mots de Peep-show, roman en vers.
Après, ça va de mâle en pis.)