Veuillez excuser la gêne occasionnée

Photo © Ernesto Timor - Comme un pélican sur un quai de gare

shot: apr 17 | printed: today | brest (brittany) | not a fish

Je ne manque jamais de glisser un petit billet poissonnier au premier jour d’avril, c’est plus fort que moi. Mais cette année non, où avais-je la tête. J’ai quand même commis une photo spéciale se rapportant au sujet mais en fait c’est plus dramatique que drôle, ce qui colle à notre époque formidable plus qu’à la date exacte. Alors je peux bien la poster avec deux jours de retard…

Mes week-ends…

Photo © Ernesto Timor - Mirad

shot: jan 17 | printed: today | essonne, distant outskirts of paris | playtime

… en missions lointaines sont-ils plus fun que vos saturday night fevers ? Ça je ne sais toujours pas (et j’en aurai fini de ces constructions de posts, ça pourrait devenir fastidieux et je finirai bien finir par vexer quelqu’un qui m’aura mal compris).
Cette dernière photo est donc issue encore d’images de la veille, de la photo de plateau de théâtre comme souvent j’en fais — et comme rarement Irregular en montre, sans doute par ce que ce ne sont pas mes histoires… D’où ce choix d’image qui garde tout son mystère — en vrai la salle était tout à fait pleine, et les comédien-ne-s terriblement de face, il s’agit là d’un pas de côté, en sorte. Fragments du très beau Mirad un garçon de Bosnie de l’Amin Théâtre, qui se jouait à la Friche de Viry-Châtillon, en Essonne. (Une galerie de photos de plateau “normale” sera visible dans quelques jours sur Timor Rocks !)

Un plan canicule (Un livret de la collection Le collodion humide)

Photo © Ernesto Timor - Un plan canicule

shot: aug 12 | reprinted: today | near lyon | shower must go on [series]

Un plan canicule [Shower Must Go On], collection Le collodion humide.

Angy Mini est dans la tourmente. Une première version avait paru l’été de la prise de vue, limitée à quelques abstractions optiques. En voici la projection intégrale, maintenant qu’il est tout-à-fait clair qu’il n’y a plus de saisons.

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Les devoirs de vacances :
aujourd’hui, l’optimisme

Photo © Ernesto Timor - Beauté des pluies acides

shot: mar 16 | printed: today | pilat (not so far from lyon) | moody blues

Marchons en bavardant avec Cioran rue de l’Amertume, pour nous rendre place de la Déception, et finir ensuite dans le jardin de la Tristesse. Là, ça ira mieux : on pourra commencer à vraiment comprendre ce qui nous arrive, et passer à autre chose : emprunter le passage de l’Acceptation, nous balader avenue de l’Action.

Christophe André, Les états d’âme (un apprentissage de la sérénité).
Ce n’est pas une maxime en anglaises dorées piochée vite fait dans la marmite infâme des citations en ligne, c’est une voix off qui m’accompagne pour de vrai et au long cours dans la balade de la vie, Christophe André. Ça vous la coupe, hein ?

Le monde est clos…

1602-life4195

shot: feb 16 | printed: today | pilat (not far from lyon) | rip homo economicus

… et le désir infini. C’est le très beau titre d’un livre de Daniel Cohen, qui relève de l’essai (brillant) d’économie politique plutôt que de la fantasmagorie érotique ou du guide de randonnée. Quoique. Il mélange avec un pessimisme jubilatoire toutes les strates du vivant, ce type-là, c’est bien ce qui fait de lui un agréable compagnon de chevet plutôt qu’un docte donneur de leçons de plus…

Pare-feu, sweet pare-feu

Photo © Ernesto Timor - défense d'entrer

shot: dec 12 | printed: today | jura (not far from switzerland) | homemade firewall

A l’occasion de travaux d’amélioration de l’architecture de mon home virtuel, je découvre fortuitement que des admirateurs tentent des dizaines, voire des centaines de fois par jour, de forcer la porte de l’administration du site et d’y glisser leurs petites touches personnelles. спаси́бо vraiment ! Car la plupart de ces contributions à mon œuvre me viennent de Russie, dites donc. Bon, ces intrusions louches peuvent expliquer certaines lenteurs et bizarreries épisodiques, mais comme j’ai pas envie de me laisser tout à fait envahir ou voir détourner mon Irregular en engin de trafic inventif, je viens de perdre plein d’heures à relever très haut le niveau de protection de l’îlot Timor. On n’est décidément nulle part à l’abri des attaques débiles et de l’engrenage sécuritaire…
Bah c’est l’occasion de poster cette image quelque peu volodinienne, ça faisait longtemps. Par association d’idées sauvage.

Bon et heureux chaos

Photo © Ernesto Timor

shot: apr 14 | printed: today | brittany | happy new mess

Ne cherchez pas la vraie carte de vœux, avec millésime en paillettes, y en aura pas cette année. Ça n’empêche pas de vous souhaiter de rester bien en vie, corps et âme, et conscients de l’être. Et continuez de regarder autour de vous…