Ça a été #2014

Comme promis dans la petite introduction au projet, voici une sixième année de Ça a été. On arrive en 2014. Ça secouait un peu pour moi cette année-là, ce qui transparait pudiquement… Les slides ci-dessus vous donnent à voir quelques doubles pages (et comme elles sont elles-mêmes à l’italienne, je …

Ça a été #2015

Comme promis dans la petite introduction au projet, voici une cinquième année de Ça a été. La machine à remonter le temps saute en 2015. Les slides ci-dessus vous donnent à voir quelques doubles pages (et comme elles sont elles-mêmes à l’italienne, je vous souhaite un grand écran plutôt qu’un …

Ça a été #2018

Comme promis dans la petite introduction au projet, voici une quatrième année de Ça a été. La machine à remonter le temps nous emmène cette fois en 2018 ! Les slides ci-dessus vous donnent à voir quelques doubles pages (et comme elles sont elles-mêmes à l’italienne, je vous souhaite un grand …

Ça a été #2019

Comme promis dans la petite introduction au projet, voici une troisième année de Ça a été. Bienvenue aujourd’hui en 2019 ! Les slides ci-dessus vous donnent à voir 8 doubles pages (et comme elles sont elles-mêmes à l’italienne, je vous souhaite un grand écran plutôt qu’un smartphone tenu à la verticale…) …

Ça a été #2020

Comme annoncé dans la petite introduction au projet, voici une deuxième année de Ça a été, encore choisie de manière aléatoire. Bienvenue cette fois en 2020 ! Les slides ci-dessus vous donnent à voir 9 doubles pages (et comme elles sont elles-mêmes à l’italienne, je vous souhaite un grand écran plutôt …

Ça a été #2017

Comme annoncé dans la petite introduction au projet, voici une porte d’entrée vers une première année de Ça a été, choisie de manière aléatoire. Bienvenue donc en 2017 ! Les slides ci-dessus vous donnent à voir 8 doubles pages (et comme elles sont elles-mêmes à l’italienne, je vous souhaite un grand …

Ça a été (le très meilleur de l’année)

« Ça a été », la formule est minimaliste et veut dire beaucoup, tout dépend de l’intonation comme de l’intention. Qu’on l’interprète comme un constat tranquille, de la photographie dans son plus simple appareil, ou comme une humeur plus subjective, tout ça me va !
Cette première galerie livre les couvertures des années 2014 à 2021, pour vous ouvrir l’appétit.

Forget me not

Aujourd’hui une redécouverte pas forcément synonyme de dépoussiérage ! Cette série date de 2007, photos furtives alors que j’étais sur un autre sujet et pas censé voir ça. Ça ? Une cour des miracles de la statuaire, autant de christs et de saints que de figures de la république ou autres mythologies …