Ne rentrait pas dans les cases

Photo © Ernesto Timor - Ne rentrait pas dans les cases

Voici comme annoncé une douzaine de mes Consolations confinées revisitées. Le moteur de ce petit travail fut une initative de La Mégisserie (scène conventionnée d’intérêt national, Saint-Junien) à laquelle j’ai répondu avec mes camarades de la Cie les Indiscrets (voir aussi 5 regards d’après, une création commune pour cette occasion, qui vient d’être publiée et exposée). L’idée de ce premier jeu était de parler de cette période sous l’angle de la liberté, celle à laquelle nous avons bon gré mal gré renoncé, en acceptant (momentanément ?) qu’une attestation un peu basse du képi cadre le moindre de nos déplacements.

J’ai donc commis un Ne rentrait pas dans les cases qui m’a donné l’occasion de jouer aussi de la machine à écrire. L’une de ces planches, la plus riante, a été choisie par la Mégisserie pour servir de visuel à leur été, merci à eux !


Ne rentrait pas dans les cases (extraits de mes petites échappées non essentielles au temps du confinement), Lyon, mars-avril 2020.