T’as vu la Joconde ?

Photo © Ernesto Timor - La Joconde

shot: oct 15 | reprinted: today | paris | let me introduce you to mona lisa

— À quoi tu penses ?
— Je pense que tu es comme la Joconde. T’as toujours l’air de regarder le paysage qui se trouve en fait derrière toi.

Le point de vue du penseur…



La Joconde et la Vierge à l’Enfant


La Joconde, ayant posé tout l’été,
Se trouva fort dépourvue
Lorsque la crise du marché de l’art fut venue.
Pas la moindre séance de pose
Aux Beaux-Arts ou même des photos.
Elle alla crier famine
Chez la Vierge à l’Enfant sa voisine.
La priant de lui prêter
Quelque pain pour subsister
Jusqu’à la saison nouvelle.
Je vous paierai, lui dit-elle,
Avant l’oût, foi de modèle,
Intérêt et principal.
La Vierge à l’Enfant n’est pas prêteuse.
C’est là son moindre défaut.
— Que faisiez-vous au temps chaud ?
Dit-elle à cette emprunteuse.
— Je posais, ne vous déplaise.
— Vous posiez ?
J’en suis fort aise.
Eh bien, peignez maintenant.

Le point de vue du fabuliste.
Ces deux points de vue différents sur la Joconde se retrouvent, avec 98 autres, dans Joconde jusqu’à 100 d’Hervé Le Tellier, paru il y a un bout de temps au Castor Astral et déjà cité par ici, évidemment…

Quant à la photo… oh c’est assez indéfinissable.

Les commentaires sont fermés.