Passes et passages

passes et passages

La ville de Guyancourt, l’une des constituantes de la ville nouvelle de Saint-Quentin-en Yvelines, en Ile-de-France, m’a confié en 2010 la réalisation d’un travail photographique de terrain avec des sportifs pratiquants…
Mon projet s’intitule Passes et passages. Il s’agit essentiellement d’un travail de portrait à ma façon, construit en diptyque de manière à insister sur cette notion de franchissement (réel ou fantasmé) d’une limite personnelle via la pratique sportive.
(Simples échantillons !)

– – – – – – – – –

Sur la première photo de ces diptyques, un “sportif” (de tout type, âge, niveau, etc.) est photographié dans un lieu de passage, dont l’exemple type est le vestiaire (sans exclusivité : couloirs et autres “sas” possibles, tant qu’on reste en amont de la salle ou du terrain). Le moment de la prise de vue est généralement à la fin de la “mue”, cette mise en tenue indispensable pour avoir accès aux espaces de la pratique. La personne pose seule, les yeux fermés (ce qui dit la concentration, la projection rêvée, une forme de retrait et d’anonymat accepté aussi).
La deuxième photo, articulée à la première, est une vue subjective de la pratique du sport, saisie dans un souhaitable moment de grâce et de vitesse. Très éloignée d’une “photo de sport” à ambition documentaire, elle sert à donner un contrepoint ouvert, idéal, à la première image. Elle révèle un moment d’énergie pas forcément technique mais emblématique du dépassement, avec un peu de chance on y entreverra le paysage mental du sportif aux yeux fermés…

– – – – – – – – –

Cela s’est exposé en octobre-novembre 2010 dans le cadre de Figure Libre, quand l’art détourne le sport, à la Salle d’Exposition de Guyancourt. Cette expo à tendance nettement plasticienne contemporaine comportait une zone de projection où étaient présentés tous les diptyques que j’y ai réalisés en ce mois de juin.

Par ailleurs, une moitié d’entre eux, tirés sur bâches de grand format, font l’objet d’une expo itinérante “hors les murs” sur quatre équipements sportifs de la ville, d’octobre 2010 à janvier 2011.

Quelques vues de l’expo itinérante… et de son montage !

Flyer de présentation à télécharger d’un clic. Infos pratiques sur le site de la ville de Guyancourt.

Les commentaires sont fermés.