Chambre d’écho #2 : mes aventures avec le marbre

Photo © Ernesto Timor

shot: oct 15 | printed: today | essonne (distant outskirts of paris) | walk on the wild side

Deuxième moment de synchronicité prélevé dans ces toutes fraîches journées essonniennes. Nous sommes ici au Château de Villiers à Draveil, dans la suite où s’accrochent mes Incartades. La visiteuse et amie (cette présence-là n’est pas le fruit du hasard) est à la fois présente en chair et en os et dans plus d’une photo de ce projet, jusque là on est dans la norme d’écho communément admise sous les latitudes timoriennes (plusieurs de ces traces doucement anecdotiques sont à retrouver sur la page de l’expo) ! Là où ça me dépasse l’entendement, c’est quand le sol en marbre de la salle d’exposition (que je ne saurais dater, mais ça remonte à loin) se révèle identique à celui de ma photographie des bambous fortuits dans un pavillon des Yvelines : motif strictement identique, jusqu’à l’a perspective qui se prolonge… Je vous laisse réfléchir là-dessus.

Les commentaires sont fermés.